Rss facebook-picto @FRBiodiv linkedin instagram-picto

Actualités

News

À l'occasion des 10 ans de la FRB, 9 jeunes chercheurs ont été récompensés mercredi 26 septembre 2018 lors d'une cérémonie de remise des prix 

Avec le soutien de son Conseil d'orientation stratégique (COS), la Fondation pour la recherche sur la biodiversité a lancé un prix Jeunes chercheurs. Cette récompense a permis de valoriser celles et ceux qui débutent dans la recherche et qui, par la qualité de leurs travaux, contribuent significativement aux sciences de la biodiversité.

pixabay person 1245959 1920

Consulter le livret de présentation

 

 

À nous collectivement de rendre des services à la biodiversité :
notre avenir commun en dépend.

FRB 10ans Appel


Les travaux scientifiques sont clairs. L’érosion de la biodiversité s’accélère.
Ce constat, relayé par les récentes évaluations régionales de l’IPBES, souligne combien il est urgent de mettre en œuvre des solutions pour freiner cet effondrement. La science est indispensable pour accompagner ces efforts et favoriser des comportements sociaux et économiques moins dommageables, voire même favorables à la biodiversité. C’est ce dernier message que la Fondation pour la recherche sur la biodiversité veut, avec ses partenaires, faire passer.

Lire la suite et découvrir les partenaires

La Fondation pour la recherche sur la biodiversité fête ses 10 ans 

10 ans, c'est court à l'échelle d'une vie humaine. C'est encore plus court à l'échelle de l'histoire du monde, mais, pour une structure nouvelle et originale dans le paysage de la recherche nationale et européenne, c'est déjà une période longue et riche. La Fondation française pour la recherche sur la biodiversité a été créé le 26 février 2008 à l'initiative des ministères chargés de la recherche et de l'écologie, à la suite des recommandations du Groupe 2 du Grenelle Environnement « Préserver la biodiversité et les ressources naturelles » qui s'était tenu fin 2007.

La Fondation, connue ensuite sous le sigle FRB, Fondation pour la recherche sur la biodiversité, résultait de la fusion de deux Groupements d'intérêt scientifique (GIS) préexistants ; le Bureau des ressources génétiques, fondé en 1983, et l'Institut français de la biodiversité, créé en 2000. Le but de la FRB est en premier lieu de rassembler et analyser des informations sur la recherche française et internationale pour la biodiversité, ses outils et ses applications, en second lieu d¹améliorer la coordination des acteurs nationaux de recherche, en troisième lieu de favoriser la diffusion et d¹accompagner l'utilisation des résultats de la recherche et de l'expertise scientifique et enfin d'établir un partenariat durable entre les organismes publics et les entreprises dans le domaine de la recherche en faveur de la biodiversité, de sa conservation et de la gestion des ressources génétiques. L'une des originalités de la FRB est la mise en place, à côté d'un Conseil scientifique (CS) d'un Conseil d'orientation stratégique (COS) regroupant les parties prenantes de la biodiversité (ONG, gestionnaires d¹espaces naturels, entreprises, syndicats, etc.). 


Lire la suite

RDV SUR LE SITE DÉDIÉ

FRB HomePage SiteDedie 2

26 SEPTEMBRE 2018, à l'Orangerie de Bagatelle, Paris 


27 SEPTEMBRE 2018, à la Maison des Océans, Paris 

 

 

En 2030, la population humaine devrait atteindre 8,6 milliards d’habitants. La production mondiale agricole, aquacole et halieutique devrait augmenter de 20 % (FAO, 2018) au cours des dix prochaines années. Or ni le taux d’accroissement des rendements des quatre principales céréales - blé, maïs, pomme de terre et riz - qui répondent à la plupart des besoins nutritionnels (Lachat et al 2017), ni les stocks de poissons aujourd’hui surexploités (FAO, 2013) ne pourront couvrir les besoins d’une population grandissante.
 
À ce jour, la réponse donnée à l’augmentation de la demande alimentaire a été de convertir des terres en surfaces agricoles et d’intensifier l’agriculture et la pêche. Cette réponse n’est pas sans conséquence sur l’environnement et sur la santé humaine. La plus grande cause de la perte de biodiversité au cours des 50 dernières années a été la transformation des habitats, principalement en raison de la conversion d’écosystèmes naturels et semi naturels. Par ailleurs, si les données disponibles sont encore trop limitées pour qu’on puisse estimer l’impact sanitaire mondial des pesticides, l’homme peut, cependant, être exposé aux pesticides extrêmement dangereux à la suite d’une contamination environnementale, s’il consomme des denrées alimentaires ou de l’eau contenant des résidus de pesticides (OMS).
 
Afin de permettre à nos sociétés de se nourrir sainement, dans le respect de la biodiversité, les systèmes de production alimentaire doivent être repensés pour préserver les écosystèmes qui produisent des denrées et qui permettent aux sociétés humaines d’en retirer des services tels que la captation du CO2, l’épuration de l’eau ou de l’air, indispensable à une bonne qualité de vie.
 
La journée FRB du 27 septembre : « Biodiversité, transition alimentaire et santé » fera un point sur l’état des connaissances scientifiques sur ces enjeux. Elle se donne aussi pour ambition d’animer des discussions avec les parties prenantes sur les voies d’une transition alimentaire effective et partagée par le plus grand nombre. Car si les solutions existent, des questions majeures doivent encore trouver leurs réponses. Comment faire en sorte que ces solutions pensées au niveau mondial puissent s’appliquer localement? Et à quel prix politique, et social ?

 

Inscrivez-vous des maintenant ici

Sous-catégories