fermer
retour en haut de la page
La FRB en action
Accueil > La FRB en action > Les appels > [Appel à experts – Ipbes] Évaluation sur les causes profondes de l’érosion de la biodiversité et des déterminants des changements transformateurs
Clôture 15 oct. 2019

[Appel à experts – Ipbes] Évaluation sur les causes profondes de l’érosion de la biodiversité et des déterminants des changements transformateurs

[Appel à experts – Ipbes] Évaluation sur les causes profondes de l’érosion de la biodiversité et des déterminants des changements transformateurs

L’Ipbes lance la préparation d’une nouvelle évaluation thématique sur les causes profondes de l’érosion de la biodiversité et des déterminants des changements transformateurs, et des options pour atteindre la vision 2050 pour la biodiversité : « Vivre en harmonie avec la nature ». Cette évaluation a pour but d’identifier et comprendre, chez l’individu et dans la collectivité, les facteurs qui peuvent être mobilisés pour amener des changements transformateurs en faveur de la conservation, de la restauration et de la sage utilisation de la biodiversité, tout en tenant compte des impératifs socio-économiques plus vastes dans le contexte du développement durable. Ceci inclut des dimensions comportementale, sociale, culturelle, économique, institutionnelle, technique et technologique. L’évaluation explorera les moteurs et motifs des grandes évolutions et transitions sociales en vue d’informer, entre autres, l’élaboration des politiques et la conception des campagnes de communication et de mobilisation.

 

À ce stade, l’appel à experts vise à constituer un groupe d’environ 45 experts internationaux afin de préparer le cadrage de l’évaluation. Le cadrage définit la portée et l’objectif de l’évaluation à venir, ainsi que les ressources informatives, humaines et financières requises.

Pour la première fois à l’Ipbes, des éléments de cadrage seront recueillis auprès de l’ensemble des experts intéressés via une conférence en ligne, en sus de la sélection d’un groupe pour la rédaction du cadrage (toutes les informations ci-dessous).

 

L’Ipbes cherche en particulier des experts (chercheurs, professionnels ou techniciens) en :

  • Sciences sociales (par exemple, économie comportementale, études de l’écologie politique, études sur le développement) ;
  • Approches socio-écologiques intégratives (par exemple, recherche sur les changements globaux) ;
  • Humanités (par exemple, recherche écologique et culturelle) ;
  • Psychologies et sciences du comportement ;
  • Sciences biophysiques (par exemple, biologie de la conservation, écologie, sciences climatiques) ;
  • Sciences et technologies appliquées (par exemple, foresterie, agroécologie, agriculture de la conservation) ;
  • Gestion environnementale.

 

Retrouvez ci-dessous les instructions concernant les candidatures et informations complémentaires :

  • Contribuer en ligne (hors processus de candidature)
  • Candidater comme expert à l’Ipbes
  • Procédure de candidature et de sélection
  • À propos de l’évaluation Ipbes des causes profondes de l’érosion de la biodiversité et des déterminants des changements transformateurs

 

 

Contribuer en ligne (hors processus de candidature)

 

Pour la première fois, l’Ipbes combine un appel à nomination d’experts avec la possibilité pour tous de contribuer au cadrage de l’évaluation via une conférence en ligne.

Celle-ci se tiendra, pour l’évaluation des changements transformateurs, du 9 au 11 octobre 2019. Les contributions recueillies pendant les trois jours de conférence seront remises au groupe d’experts sélectionnés pour rédiger le cadrage de l’évaluation (voir ci-dessous).

 

Pour vous inscrire à la conférence en ligne, merci de contacter Agnès Hallosserie
agnes.hallosserie@fondationbiodiversite.fr

 

 

Candidater comme expert à l’Ipbes

 

Les experts nominés doivent témoigner d’une expertise dans une ou plusieurs disciplines relevant des sciences naturelles, des sciences humaines et sociales, ou issue des systèmes de savoirs autochtones et locaux ou des politiques publiques ou de leur pratique. La participation d’experts au-delà du seul champ des sciences naturelles est primordiale pour cette évaluation.

Les experts contribuent à l’Ipbes pro bono. Une très bonne maîtrise de l’anglais est nécessaire, les travaux du groupe et la rédaction de l’étude de cadrage se faisant en anglais.

Le cadrage sera présenté à la prochaine session plénière de l’Ipbes, prévue en janvier-février 2021.

En candidatant, les experts s’engagent à participer à la réunion des auteurs de l’étude de cadrage s’ils sont retenus. Cette réunion est prévue du 21 au 24 avril 2020, dans un lieu qui reste à définir.

Les déplacements des experts français à l’Ipbes ne sont pas pris en charge. Il convient donc aux experts de s’assurer auprès de leur institut de rattachement de la possibilité de financer leur participation à la réunion des auteurs si leur candidature est retenue par l’Ipbes.

 

 

Procédure de candidature et de sélection

 

1/ Connectez-vous à la page suivante :
https://www.ipbes.net/application-form-experts-assist-scoping-transformative-change-assessment

 

Il vous faudra au préalable créer un compte d’utilisateur sur le site de l’Ipbes si vous n’en avez pas. Si vous avez déjà un compte, connectez-vous avec vos identifiants puis accédez au lien ci-dessus.

 

2/ Entrez vos coordonnées personnelles et renseignez les champs correspondant à votre expertise : diplômes, postes et employeurs, publications, etc. Vous devez charger sur la page un CV à jour, en anglais, ainsi qu’un court texte de motivation. Seules les candidatures en anglais seront examinées par l’Ipbes.

 

3/ Dans la section « Nominating body », vous devez indiquer le type d’institution qui appuiera votre candidature : gouvernement ou organisation. Du fait des règles de l’Ipbes, les experts nominés par des organisations (non-gouvernementales) ne pourront constituer qu’au maximum 20 % des membres des groupes d’experts, le reste étant dévolu aux experts nommés par les gouvernements. En conséquence, les experts-candidats, s’ils veulent avoir plus de chances d’être sélectionnés, doivent se présenter comme étant nominés par leur gouvernement.

Dans « Type of nominating body », sélectionnez « France ». Indiquez ensuite les coordonnées du point focal français pour l’Ipbes comme suit :

  • Last name (Government nominator) : Gaffar
  • First name (Government nominator) : Ghousébasha
  • Job title/Position (Government) : IPBES Focal Point
  • Email (Governement nominator) : ghousebasha.gaffar@diplomatie.gouv.fr

 

4/ Enfin, vous remplirez une déclaration de conflits d’intérêts, qui restera confidentielle hors du cercle du Comité en charge de l’examen des conflits d’intérêts à l’Ipbes.

 

Une fois le formulaire rempli et envoyé, il sera automatiquement reçu par le point focal Ipbes pour la France, celui-ci devant l’approuver et soumettre officiellement votre candidature à l’Ipbes. Avant envoi de votre nomination officielle, le point focal consultera votre organisme de rattachement pour validation, le cas échéant.

 

Si vous avez des questions ou souhaitez des informations complémentaires, contactez Agnès Hallosserie, secrétaire scientifique du Comité français pour l’Ipbes.

 

 

À propos de l’évaluation Ipbes des causes profondes de l’érosion de la biodiversité et des déterminants des changements transformateurs

 

Les précédentes évaluations ont conclu qu’il existe des voies possibles pour concrétiser la Vision 2050 pour la biodiversité parallèlement aux principaux objectifs de développement humain.

 

Vision 2050 pour la biodiversité (dans le cadre de la Convention sur la diversité biologique) : « Vivre en harmonie avec la nature. D’ici à 2050, la biodiversité est valorisée, conservée, restaurée et utilisée avec sagesse, en assurant le maintien des services fournis par les écosystèmes, en maintenant la planète en bonne santé et en procurant des avantages essentiels à tous les peuples ».

 

Ces voies possibles sont compatibles avec les contraintes économiques, l’utilisation des ressources et les objectifs de développement humain. Toutefois, elles exigent des changements fondamentaux des paradigmes du développement entraînant des transformations sociales, y compris une meilleure utilisation des terres, de l’eau, de l’énergie et des matériaux, en repensant les habitudes de consommation et en transformant en profondeur les systèmes alimentaires. Le besoin de changements transformateurs pour la réalisation des objectifs de développement durable est reconnu dans le Programme de développement durable à l’horizon 2030.

 

Cette évaluation a pour but d’identifier et comprendre, chez l’individu et dans la collectivité, les facteurs qui peuvent être mobilisés pour amener des changements transformateurs en faveur de la biodiversité, tout en tenant compte des impératifs socio-économiques plus vastes dans le contexte du développement durable. Ceci inclut les dimensions comportementale, sociale, culturelle, économique, institutionnelle, technique et technologique correspondant aux facteurs de changement indirects de la biodiversité qui sont au cœur du cadre conceptuel de la Plateforme. Une meilleure compréhension de la manière dont ces facteurs peuvent être transformés permettrait d’éclairer l’élaboration de politiques et de mesures permettant d’acter une réorientation vers la durabilité et une bonne qualité de vie à de nombreux niveaux, de l’individu à la société dans son ensemble, en passant par les collectivités et les entreprises.

 

Lien vers le cadrage préliminaire en français / en anglais.

Informations pratiques

DATE IMPORTANTE

 

• Date limite de candidature : 15 oct. 2019

CONTACT FRB

 

Agnès HALLOSSERIE 

MailFiche