fermer
retour en haut de la page
Les Cesabatic et Cesab-collab : élargir l’accès au Cesab

Inviter les chercheurs

Inviter les chercheurs

Afin de répondre à des demandes plus ponctuelles de chercheurs en quête d’un lieu et de temps, le Cesab – programme phare de la FRB – a développé deux nouvelles formules depuis 2019 : les Cesabatic et les Cesab-collab. 

 

Depuis sa création, le Cesab a permis à de multiples projets de recherche de mieux exploiter les données et les informations existantes sur la biodiversité. Ces deux nouvelles formules viennent ainsi compléter l’offre du Cesab en permettant à un plus grand nombre de chercheurs de bénéficier des atouts du Centre. 

 

Les Cesabatic 

 

  • Le Cesab, et de potentiels partenaires, invite les chercheurs de laboratoires nationaux ou internationaux à venir travailler dans ses locaux, à Montpellier, pour rédiger un article de synthèse destiné à une grande revue internationale d’écologie et d’évolution.
  • Durant ces séjours de courtes durées, les chercheurs peuvent ainsi profiter du confort du Cesab, ainsi que de la richesse et du dynamisme de la communauté scientifique locale.

 

Les Cesab-collab

 

  • Le Cesab permet également d’accueillir dans ses locaux des groupes de chercheurs financés dans le cadre de leur propre projet de synthèse de données dans le domaine de l’écologie. Différents niveaux de collaboration peuvent être envisagés, du simple accueil du groupe à la mise à disposition de l’équipe FRB dédiée au Cesab.
contact FRB-Cesab

Maud CALMET

Administrative Manager

FicheMail

 

CESAB – FRB 

Institut Bouisson Bertrand

5, rue de l’École de médecine

34000 MONTPELLIER

 

Les Cesabatic

Invitation de chercheurs de laboratoires nationaux ou internationaux sur une courte durée pour rédiger au Cesab un article de synthèse destiné à une grande revue internationale d’écologie et d’évolution

 

  • FEMPA L’écologie fonctionnelle pour évaluer les aires marines protégées pélagiques

 

Jessica MEEUWIG – University of Western Australia (Australia). Co-porteur CeMEB : David MOUILLOT – Université de Montpellier (France)

Septembre-novembre 2020 – Appel à projet FRB-Cesab / CeMEB

 

Les aires marines protégées (AMPs) “pélagiques », qui s’étendent sur des ZEE (Zones économiques exclusives) nationales mais aussi en hautes mers internationales, sont actuellement en cours de création et d’évaluation. Cette enjeu essentiel de conservation pose certains problèmes car les habitats pélagiques sont relativement pauvres en espèces, fragmentés et difficilement accessibles ou échantillonnés. La caractérisation des animaux pélagiques par leurs traits, comme la taille du corps, plutôt que par leurs nomenclatures taxinomiques permet de mieux décrire et quantifier l’état des écosystèmes et leur fonctionnement. 
 
Jessica MEEUWIG, avec ses collègues, a collecté depuis 2012 des données sur les espèces pélagiques (‘abondance et taille) sur 6 500 sites des océans Indien, Atlantique et Pacifique, en y conduisant 64 expéditions. Des analyses macro-écologiques seront appliquées à ces données afin de quantifier les spectres de tailles mais aussi les flux trophiques à travers les océans et d’en comprendre les prédicateurs (pêche, climat etc..). Cette analyse, basée sur un ensemble de données mondial unique, révélera tout le potentiel de l’écologie fonctionnelle pélagique et améliorera notre capacité à évaluer la manière dont les systèmes pélagiques réagissent à la protection de leur habitat.

 

  • ISLETS Syndrome insulaire des traits foliaires

 

Kasey BARTON – University of Hawaii (USA). Co-porteur CeMEB : Claire FORTUNEL – UMR AMAP, CIRAD Monpellier (France)

Mai-juin 2021 – Appel à projet FRB-Cesab / CeMEB

 

Les îles abritent une flore unique et diversifiée qui est actuellement menacée par des invasions biologiques. Des études récentes fournissent un cadre permettant de mieux quantifier les aspects fonctionnels qui rendent les espèces natives des îles uniques et donc potentiellement vulnérables aux espèces invasives des continents. Toutefois, l’absence de lien mécaniste entre ces caractéristiques générales et les stratégies de croissance des espèces limite actuellement notre capacité à prédire comment les espèces continentales envahissantes peuvent déplacer les espèces insulaires.

Kasey BARTON et Claire FORTUNEL proposent une méta-analyse pour mieux comprendre les différences fonctionnelles entre les espèces végétales insulaires et continentales, afin d’améliorer les décisions fondées sur la science en matière de stratégies de conservation.

 

Les Cesab-collab

Accueil dans les locaux du Cesab de groupes de chercheurs financés dans le cadre de leurs propres projets de synthèse de données dans le domaine de l’écologie

 

Le Cesab a organisé une journée de réflexion inter-Labex sur le besoin de rendre les données de recherche FAIR : “Findable, Accessible, Interoperable and Reusable”.