fermer
retour en haut de la page
Communiqués de presse
Accueil > Médias > La stratégie climatique de l’Union européenne s’apprête à accroître la déforestation à l’échelle mondiale
juillet 2022  I   I  FRB  I  Biodiversité et énergie

La stratégie climatique de l’Union européenne s’apprête à accroître la déforestation à l’échelle mondiale

Dans une tribune au « Monde », trois scientifiques, Denis Couvet, Wolfgang Cramer et Timothy D. Searchinger, alertent sur la politique climatique de l’Union européenne, qui entend consacrer un cinquième des terres cultivées à la bioénergie, et à multiplier les importations de bois.

La stratégie climatique de l’Union européenne s’apprête à accroître la déforestation à l’échelle mondiale

Pour éviter un changement climatique catastrophique ainsi que la perte de biodiversité, la science du climat nous avertit que l’humanité doit cesser de transformer les forêts en terres agricoles, car ce processus libère du dioxyde de carbone et détruit les habitats.

 

Pourtant, à mesure que la population mondiale, les revenus et la consommation de viande augmentent, les terres agricoles s’étendent à un rythme toujours plus effréné. L’Europe a contribué à cette déforestation en externalisant son approvisionnement en denrées alimentaires et autres produits agricoles.

 

Malheureusement, la stratégie climatique « Fit for 55 » [paquet législatif visant à réduire les émissions de gaz à effet de serre d’au moins 55 %] de l’Union européenne s’apprête à étendre l’empreinte de l’Europe et à accroître la déforestation à l’échelle mondiale. C’est pourquoi un groupe de scientifiques de toute l’Europe appelle le Parlement européen à modifier le plan par des amendements raisonnables (certains sont déjà adoptés par un de ses comités). 

 

 

Lire la tribune en entier

 

 

Auteurs :

  • Denis Couvet, professeur au Muséum national d’histoire naturelle, président de la Fondation pour la recherche sur la biodiversité et membre de l’Académie d’agriculture de France ;
  • Wolfgang Cramer, directeur de recherche CNRS à l’Institut méditerranéen de biodiversité et d’écologie marine et continentale (Aix-Marseille Université) et membre de l’Académie d’agriculture de France ;
  • Timothy D. Searchinger, chercheur à l’université de Princeton (New Jersey).
Contact presse

Pauline Coulomb

FicheMail 

 

01 80 05 89 21 

(renvoi vers un portable)