fermer
retour en haut de la page
Actualités
Accueil > Actualités > [Nouvelle synthèse] Coup de vieux sur l’Anthropocène
septembre 2019  I  Actualité  I  FRB  I  État et tendance

[Nouvelle synthèse] Coup de vieux sur l’Anthropocène

À quelle date l’Homme a-t-il fait entrer la planète dans une nouvelle ère géologique ? Cette question est largement débattue par les scientifiques depuis l’apparition du concept d’Anthropocène, période de l’Histoire où l’Homme est devenu une force géologique à l’échelle planétaire.

[Nouvelle synthèse] Coup de vieux sur l’Anthropocène

Jusqu’alors beaucoup d’entre eux établissaient son début à l’initiation de la révolution industrielle, il y a 150 ans, ou dans les années 1950, date dite de la “grande accélération”, périodes où – selon les indicateurs utilisés – l’impact des activités humaines sur la planète serait devenu prédominant. Une publication récente intitulée L’incidence précoce de l’usage des terres sur la transformation de la planète, mise en perspective au travers de l’article Comment les humains ont changé la face de la Terre, remet en question ce calendrier. En effet, les résultats très impressionnants des analyses collaboratives du type big data effectuées par le consortium ArchaeoGLOBE suggèrent que l’influence des hommes sur la planète remonte à 3 000 ans, époque des chasseurs-cueilleurs, des agriculteurs et des éleveurs.

 

À l’heure où la FRB se penche sur les indicateurs et outils de mesure des activités humaines sur la biodiversité à l’occasion de ses Journées annuelles, cette étude montre que les reconstructions mondiales existantes sous-estiment probablement l’impact de l’utilisation précoce des terres par l’Homme sur la biodiversité et le fonctionnement des écosystèmes de la Terre et invite la communauté scientifique à raisonner sur un plus long terme les émissions de carbone, les changements d’usage des terres et l’érosion de la biodiversité.