fermer
retour en haut de la page
Projet fini en 2019

FunctionalWebs

Diversité fonctionnelle des réseaux trophiques : le lien entre écologie, physiologie et biogéographie

FunctionalWebs

Les écologistes peinent à établir des modèles prédictifs reliant environnement et structure des communautés. Des progrès seraient réalisés en mettant l’accent sur les traits fonctionnels, plutôt que sur l’identité des espèces. Nous manquons d’analyses à de vastes échelles spatiales où la dispersion inter-sites est rare, donc nous ne pouvons déterminer si la diversité fonctionnelle est régie par les niches écologiques ou limitée par la dispersion, l’évolution ou la biogéographie.

 

Nous avons échantillonné le réseau trophique des broméliacées remplies d’eau de pluie dans 12 régions néotropicales. Nos données (400 taxons ; 600 broméliacées ; neuf traits ; environnement) sont dans une base SQL. Notre question est : quels processus déterminent la diversité fonctionnelle à différentes échelles spatiales ? Nous posons 3 sous-questions :

  • Les réseaux trophiques d’une broméliacée sont-ils assemblés non-aléatoirement en terme de traits fonctionnels, et si oui, sont-ils convergents?
  • Pour un site, la distribution des traits est-elle prédite par des gradients environnementaux ?
  • Y a-t-il convergence dans la structure fonctionnelle des réseaux sur un large gradient biogéographique; alternativement, différentes régions présentent-elles des traits fonctionnels différents ?

 

Sur la base de matrices de traits pondérés par les abondances ou biomasses des taxons, FunctionalWebs utilise des modèles nuls et des tests de Mantel partiels pour évaluer la convergence des traits fonctionnels.

 

 

 

Publications:

 

Marino NAC, Céréghino R, Gilbert B, Petermann J, Srivastava DS, de Omena PM, Ospina Bautista F, Farjalla VF, Guzman LM, Romero GQ, Trzcinski MK, Barberis IM, Corbara B, Debastiani VJ, Dézerald O, Kratina K, Leroy C, MacDonald AAM, Montero G, Pillar VD, Richardson BA, Richardson MJ, Talaga S, Gonçalves AZ, Piccoli GCO & Jocqué M (2019) Species niches, not traits, determine abundance and occupancy patterns: A multi-site synthesis. Global Ecology and Biogeography, accepted.

 

de Omena PM, Srivastava DS & Romero GQ (2019) Consumptive effects and mismatch in predator–prey turnover rates cause inversion of biomass pyramids. Oecologia, accepted. doi: 10.1007/s00442-019-04394-0.

 

Céréghino R, Pillar VD, Srivastava DS, de Omena PM, MacDonald AAM, Barberis IM, Corbara B, Guzman LM, Leroy C, Ospina Bautista F, Romero GQ, Trzcinski MK, Kratina P, Debastiani VJ, Gonçalves AZ, Marino NAC, Farjalla VF, Richardson BA, Richardson MJ, Dézerald O, Gilbert B, Petermann J, Talaga S, Piccoli GCO, Jocqué M & Montero G (2018) Constraints on the functional trait space of aquatic invertebrates in bromeliads. Functional Ecology32, 2435–2447. doi: 10.1111/1365-2435.13141.

Plus d'informations

Le projet FunctionalWebs réunit des spécialistes d’écologie des communautés, de biogéographie, de macro-écologie et de biologie des organismes.

Porteur de projet :

 

Régis CEREGHINO – Université Paul Sabatier Toulouse III (France)

Post-doctorant :

 

Andrew MACDONALD – Université Paul Sabatier Toulouse III (France)

Participants :

 

Ignacio BARBERIS – Universidad Nacional de Rosario (Argentina); Bruno CORBARA – Université Blaise Pascal (France); Vanderlei Deabastiana – Universidad Federal Rio Grande do Sul (Brazil); Melissa GUZMAN – University of British Columbia (Canada); Pavel KRATINA – Queen Mary University of London (UK); Céline LEROY – IRD, CNRS (Guyane Française); Paula OMENA – State University of Campinas (Brazil); Fabiola OSPINA-BAUTISTA – Universidad de los Andes (Colombia); Valerio PILLAR – Universidad Federal Rio Grande do Sul (Brazil); Gustavo ROMERO – State University of Campinas (Brazil); Diane SRIVASTAVA – University of British Columbia (Canada); Kurtis TRZCINSKI – Université Paul Sabatier Toulouse III (France).