fermer
retour en haut de la page
Projet en cours depuis 2019

DiveRS

Stratégies reproductives et diversité : comment l’évolution des modes de reproduction et des traits associés affectent la diversité des plantes ?

DiveRS

Les Angiospermes (plantes à fleurs) sont le groupe de plantes qui contient la plus grande majorité d’espèces aujourd’hui. Elles présentent une diversité exceptionnelle de systèmes de reproduction, incluant une grande diversité dans la répartition des sexes entre et au sein des individus (de l’hermaphrodisme à la dioécie – quand les plantes dont les fleurs mâles et les fleurs femelles se trouvent sur des pieds séparés) et dans les systèmes de croisement (de l’allofécondation stricte, avec reproduction sexuée par fécondation croisée, à l’autofécondation).

 

Les systèmes de reproduction sont associés avec d’autres traits d’histoire de vie et de nombreux traits écologiques. De plus, il a été montré qu’ils pouvaient affecter les processus de diversification des espèces. Ils pourraient donc être un déterminant majeurs de la diversité des plantes à fleurs. Cependant, dans la plupart des études existantes, des analyses relativement segmentées ont été réalisées (ex : corrélation entre certains traits d’un côté, effet d’un type de système de reproduction sur la diversification de l’autre), révélant au final des effets relativement limités. Dans ce projet, nous proposons d’explorer l’hypothèse que la combinaison de traits associés aux systèmes de reproduction est une composante majeure pour expliquer le succès évolutif et la diversité des plantes à fleurs.

 

Pour ce faire DiveRS va réunir et analyser plusieurs bases de données sur les systèmes de reproduction et différents traits en combinaison avec des phylogénies à large échelle, pour définir des stratégies évolutives associant les systèmes de reproduction et de multiple traits et analyser comment ces stratégies évoluent et peuvent affecter les processus de diversification. Cette approche intégrée devrait permettre d’identifier des composants clés permettant d’expliquer la diversité des plantes à fleurs et de mieux comprendre l’évolution des systèmes de reproduction et des autres traits d’histoire de vie.

 

DIVERS_CESAB_NOV_2021

Le groupe DiveRS au Cesab en novembre 2021

 

Les chercheurs

Porteurs de projet :

 

Sylvain GLEMIN – CNRS Rennes (France); Jos KAFER – CNRS Lyon (France).

Postdoctorant :

 

Andrew HELMSTETTER – FRB-CESAB (France)

ouvrir/fermer Participants :

Bruce ANDERSON – Stellenbosch University (South Africa); Sylvain BILLIARD – University of Lille I (France); Concetta BURGARELLA – Uppsala University (Sweden); Hugo DE BOER – University of Oslo (Norway); Mathilde DUFAY – University of Montpellier (France); Marcos MENDEZ – Universidad Rey Juan Carlos (Spain);  Sarah OTTO – University of British Columbia (Canada); John PANNELL – University of Lausanne (Switzerland); Denis ROZE – CNRS Roscoff (France); Hervé SAUQUET – Royal Botanical Garden of Sidney (Australia); Daniel SCHOEN – McGill University (Canada); Jürg SCHONENBERGER – University of Vienna (Austria); Mario VALLEJO – University of Stirling (UK), Rosana ZENIL-FERGUSON – University of Hawaï (USA).

Le projet DiveRS réunit des spécialistes de la biologie et de l’écologie des systèmes de reproductions, de phylogénie et de biologie de l’évolution.

Le projet

Le projet Divers est issu de l’appel à projet de 2018. Le processus de sélection du projet a été réalisé par un comité d’experts indépendants.

Publications

[02] Käfer J, Méndez M & Mousset S (2022) Labile sex expression in angiosperm species with sex chromosomes. Philosophical Transactions of the Royal Society B: Biological Sciences, 377, 20210216. doi: 10.1098/rstb.2021.0216.

 

[01] Helmstetter AJ, Glemin S, Käfer J, Zenil-Ferguson R, Sauquet H, de Boer H, Dagallier L-PMJ, Mazet N, Reboud EL, Couvreur TLP & Condamine FL (2021) Pulled diversification rates, lineages-through-time plots and modern macroevolutionary modelling. Systematic Biology, accepted. doi: 10.1093/sysbio/syab083.

 

Co-financeur