Si vous ne visualisez pas ce message, cliquez ici.

Sommaire : Compte-rendu des Journées FRB 2016 et 3e rencontres Giec-IPBES, co-organisées avec l’Iddri // Les pollinisateurs à l’honneur : actions du Comité français pour l’IPBES // Atelier de Rabat : dialogue pour la coordination de l'IPBES (en Afrique) // BES-net : un réseau d’expertise pour accompagner la décision // Sortie du rapport complet de l’IPBES sur les scénarios et modèles.

Compte-rendu des Journées FRB et 3e rencontres Giec-IPBES : l’influence du Giec et de l’IPBES sur la prise de décision

Les Journées FRB étaient organisées en 2016 pour la troisième année consécutive les 13 et 14 octobre derniers, à la Maison des Océans. Cet événement a pour vocation de mieux faire connaître les travaux de l’IPBES en France, et plus généralement de porter un regard critique sur les interfaces sciences-politique-société sur les questions de biodiversité. A ce titre, elles portent également un regard sur les travaux du Giec dont la structure a inspiré la mise en place de l’IPBES et dont les problématiques sur le climat sont étroitement liées à celles de la biodiversité. Cette année, la FRB s’est associée à l’Institut du développement durable et des relations internationales (Iddri) pour examiner l’influence du Giec et de l’IPBES sur la prise de décision lors d’une conférence publique à laquelle 160 personnes ont participé et au cours de laquelle Brice Lalonde, Guillaume Sainteny, Teresa Ribera, Franck Lecocq, Jérôme Bignon, Sylvie Bénard et bien d’autres sont intervenus.

Le lendemain, un atelier fermé d’une demi-journée était réservé aux experts français membres du Giec et de l’IPBES. Le Comité français pour l’IPBES et l’Observatoire national sur les effets du réchauffement climatique (ONERC) ont présenté un bilan des travaux de l’IPBES et du Giec au cours de l’année écoulée, et plusieurs experts sont intervenus sur des questions ayant trait au travail des plateformes, afin de répondre à certaines interrogations des chercheurs impliqués.

Programme détaillé de
la conférence publique.

Les pollinisateurs à l’honneur :
actions du Comité français pour l’IPBES

Dans le cadre de l’appui à la diffusion des résultats de l’IPBES au niveau national, le Comité français pour l’IPBES a mené et a été associé à une série d’actions.

Mobilisation en faveur des pollinisateurs : Des actions pour accélérer la reconquête.

La journée dédiée aux pollinisateurs, organisée le 22 novembre par Ségolène Royal, ministre de l’Environnement, de l’Energie et de la Mer, chargée des relations internationales sur le climat et par Barbara Pompili, Secrétaire d’Etat chargée de la biodiversité, a permis au Comité français pour l’IPBES de mettre en avant les travaux de la Plateforme.

Nouvelle publication : Les acteurs français se mobilisent pour les pollinisateurs.

Les acteurs français se mobilisent pour les pollinisateurs. Plus de 250 initiatives en faveur des pollinisateurs mises en regard de l’Evaluation de l’IPBES réunit les contributions rapportées volontairement par 27 membres du Conseil d’orientation stratégique (COS) de la FRB (associations, établissements publics, entreprises, syndicats, collectivités territoriales...).

L’IPBES à la COP 13 de Cancùn.

L’IPBES était présente à la 13ème conférence des parties (COP 13) de la Convention sur la diversité biologique, qui s'est tenue à Cancún (Mexique) du 4 au 17 décembre 2016. Elle a valorisé ses travaux lors d'un side event le 6 décembre et auquel la France a participé. Barbara Pompili y a a présenté entre autres le plan national d’actions « France terre de pollinisateurs » et l’engagement de 4 000 communes pour le zérophyto dans les espaces verts.

Dialogue pour l’établissement de structures nationales
 pour l’IPBES en Afrique francophone

Un premier atelier de dialogue pour l’établissement de structures nationales pour l’IPBES en Afrique francophone s’est tenu à Rabat (Maroc) du 22 au 29 septembre 2016. Organisé par la FRB et la GIZ Maroc (organisme allemand d'aide international au développement), avec le financement du ministère des affaires étrangères et du développement international et de la GIZ Maroc et le soutien du ministère chargé de l’environnement au Maroc, de la GIZ et de l’Observatoire du Sahara et du Sahel, l’atelier a réuni 35 participants. Sept pays d’Afrique francophone y étaient représentés par des binômes politique-recherche.

BES-net : un réseau d’expertise pour accompagner la décision

BES-net est un « réseau de réseaux » favorisant le dialogue entre les communautés de scientifiques, de décideurs et de praticiens, afin de rendre la gestion de la biodiversité et des services écosystémiques plus effective. Le développement de ce réseau par le Programme des Nations unies pour le développement (PNUD) vient appuyer les travaux de l’IPBES. Le site hébergera notamment le catalogue des outils et méthodes d’appui aux politiques de l’IPBES (livrable 4a du programme de travail 2014-2018). Etant donné la proximité de ces activités avec celles de la FRB en général, et du Comité français pour l’IPBES en particulier, la FRB est partenaire de BES-net.

Sortie du rapport complet de l’IPBES sur les scénarios et modèles

L’IPBES a publié fin décembre sur son site la version finalisée et mise en page du rapport d’évaluation méthodologique sur les scénarios et modèles de la biodiversité (en anglais uniquement).

Les acteurs français
de l’IPBES

Dans chaque numéro de la lettre d’information, nous présentons une personnalité française impliquée dans l’IPBES.

Nicola Gallai est maître de conférences à l’Ecole nationale supérieure de formation de l’enseignement agricole (ENSFEA) de Toulouse. Docteur en économie, ses travaux portent sur l’économie de l’environnement et de l’agriculture. Il a développé des méthodologies et outils d’évaluation, et conduit des évaluations de services écosystémiques, notamment de la pollinisation en lien avec la production agricole. Nicola a été auteur principal et coordinateur du chapitre 4 de L’évaluation IPBES des pollinisateurs, de la pollinisation et de la production alimentaire, consacré à l’évaluation économique des gains et des pertes de pollinisateurs. Avec Jean-Michel Salles (CNRS), le deuxième auteur français qui a contribué à l’évaluation IPBES, ils ont présenté leurs travaux sur les enjeux économiques de la pollinisation à la ministre Ségolène Royal au cours de la Journée de mobilisation en faveur des abeilles et des pollinisateurs le 22 novembre dernier.

AGENDA

  • 10 janvier 2017 : réunion du Comité français pour l’IPBES
  • 6 mars 2017 : journées des parties prenantes de l'IPBES et réunions régionales
  • 7-10 mars 2017 : IPBES-5

Fondation pour la Recherche
sur la Biodiversité


195 rue Saint-Jacques
75005 Paris
FRANCE

www.fondationbiodiversite.fr
contact@fondationbiodiversite.fr

 Des questions ?

Agnès Hallosserie,
Secrétaire scientifique interfaces internationales

tel : +33 (0)1 80 05 89 32 
agnes.hallosserie@fondationbiodiversite.fr
 

Si vous ne souhaitez plus recevoir la newsletter de la FRB, vous pouvez vous désabonner.