Rss facebook-picto @FRBiodiv linkedin instagram-picto

E

ECASA. Ecosystem Approach to Sustainable Aquaculture

Écocentrisme. Approche selon laquelle les systèmes écologiques (populations, espèces communautés, écosystèmes, biosphère) et leur fonctionnement présentant une valeur intrinsèque indépendamment de leur utilité pour l'homme.

Écologie de la restauration. Étude scientifique des populations, communautés et écosystèmes restaurés.

Écologie du paysage. Discipline étudiant les patrons de type d'habitats et leur influence sur la distribution des espèces des communautés et les processus écosystémiques.

Écologie. Science consacrée à l'étude des relations entre les organismes et leur environnement biotique et abiotique.

Écologie industrielle. Approche éco-mimétique de management des systèmes industriels qui s'inspire du fonctionnement des écosystèmes. Elle s'appuie sur l'analyse des flux de matir et d'énergie sous-jacents à toute activité et vise à les optimiser à l'échelle de groupes d'entreprises, de filières, de régions, ou du système industriel dans son ensemble.

Écomimétisme. Démarche consistant à s'inspirer des propriétés essentielles d'un ou plusieurs système écologiques pour résoudre des problèmes humains. De son côté, le biomimétisme consiste à s'inspirer d'un organisme vivant.

Écosystème. Ensemble formé par un groupe d'êtres vivants (ou biocénose) et son environnement biologique, géologique, hydrologique, climatique, etc. (le biotope). Les éléments constituant un écosystème développent un réseau d'échange d'énergie et de matière permettant le maintien et le développement de la vie. Par exemple, une forêt, le littoral, un désert sont des écosystèmes.

Écotourisme. Tourisme centré sur la découverte d'espèces ou d'écosystèmes remarquables et normalement compatible avec les enjeux de développement soutenable.

Écotone: Zone de transition écologique entre deux écosystèmes. Par exemple, le passage de la savane à la forêt, ou d'un milieu lacustre à la terre sèche.

EER. Espace européen de la recherche

Effet de serre. Réchauffement de l'atmosphère terrestre due au dioxyde de carbone et à d'autres gaz atmosphériques.

EMAS. Eco-management and audit scheme.

EMODNet. European Marine Observation and Data Network

Empreinte écologique. Impact des modes de consommation et des styles de vie sur les écosystèmes environnants et à travers le globe.

EMSO. European Multidisciplinary Seas Observation

Endangered Species Act. Important texte législatif protégeant, aux États-Unis, les espèces menacées et leurs habitats.

Endémisme. Distribution naturelle (hors influence humaine) d'un taxons ou d'une communauté dans une zone géographique délimitée.

Énergie renouvelable. Désigne une énergie renouvelée ou régénérée naturellement, indéfiniment, et inépuisable, à l'échelle temporelle de notre civilisation (milliards d'années). Le caractère renouvelable d'une énergie dépend de la vitesse à laquelle la source se régénère et de celle à laquelle elle est consommée.

EPIC. Établissement public à caractère industriel et commercial

Épigénétique. Étude des changements nucléaires dans la fonction des gènes. Ces changements ont lieu sans altération de la séquence ADN: ils ne s'accompagnent pas de changements dans l'organisation des séquences nucléotidiques. On parle de paysage épigénétique, au sein duquel les gènes ne sont pas qu'un facteur parmi d'autres. La méthylation de l'ADN, les effets environnementaux en sont des exemples.

Érosion génétique. Désigne la réduction de la variabilité génétique ainsi que la dégradation graduelle de processus garants de l'évolution de la diversité.

ESA. Agence spatiale européenne

Esonet. European Seas Observation Network

Espaces protégés ou aires protégées. Habitat gérés ou préservés principalement ou en partie pour la conservation de la biodiversité.

Espèce. Groupe d'individus pouvant potentiellement se reproduire ne nature en générant des descendants viables et féconds, présentant de fortes similarités d'apparence génétiques.

Espèce écologiquement éteinte. Une espèce dont les effectifs ont été tellement réduits qu'elle n'a plus d'effet significatif sur le fonctionnement de sa communauté.

Espèce emblématique. Espèce présentant une certaine valeur culturelle ou symbolique. Terme équivalent : espèce étendard.

Espèce endémique. Voir endémisme.

Espèce envahissante. Espèce introduite qui augmente en abondance au dépend d'espèces et d'écosystèmes dans lesquels elle s'installe. Terme équivalent : espèce invasive.

Espèce exotique. Espèce se trouvant hors de son aire de distribution naturelle du fait des activités humaines.

Espèce indicatrice. Espèce utilisée dans les plans de conservation pour identifier et souvent protéger une communauté ou un semble de processus écosystémiques.

Espèce indigène. Espèce originaire de la région où elle se trouve et adaptée aux conditions de son milieu.

Espèce introduite. Espèce établie hors de son aire de distribution naturelle suite aux activités ou interventions humaines.

Espèce menacée ou espèce en danger. Espèce entrant dans l'une des catégories des listes rouges UICN correspondant à un risque d'extinction élevé ou à l'extinction avérée in situ mais maintenue ex situ.

Espèce parapluie. Espèce dont la protection induit de fait la protection d'autres espèces.

Espèce remarquable. Espèce qui capture l'attention du public ou d'une partie du public, motive des efforts de conservation, comme l'établissement d'espace protégé et peut être cruciale pour l'écotourisme.

Espèce sentinelle. Espèce très sensible aux changements environnementaux, par exemple à la pollution, et dont l'état ou la dynamique sont utilisés comme indicateur précoce de ces changements. Terme équivalent : sentinelle écologique

Espèce vulnérable. Espèce présentant un risque d'extinction élevé sur le moyen terme et qui peut devenir menacée.

Éthique environnementale. Discipline de la philosophie analysant notamment les différentes formes de valeurs attribuées à la biodiversité, dont la valeur intrinsèque, et les formes de responsabilités que peuvent avoir les êtres humains vis-à-vis de leur environnement.

Eutrophisation. Processus de dégradation des environnements aquatiques causé par la pollution et caractérisé par des blooms algaux et une diminution de l'oxygène disponible.

Évaluation rapide de biodiversité. Inventaire d'espèces et relevés de végétation réalisés par des équipes de biologistes et d'écologues lorsque des décisions urgentes sont requises pour décider de la localisation de nouveaux espaces protégés.

EXTRAPLAC. EXTension RAisonnée du PLAteau Continental

Exogamie. Appariement et production de descendants à partir d'individus éloignés génétiquement, appartenant à des populations différentes d'une même espèce ou à deux espèces proches.

Externalités. Coûts ou bénéfices cachés résultant d'une activité, pour des individus ou sociétés non directement impliqués dans cette activité.

Extinction. Absence de tout membre vivant d'un taxons.

Extinction en nature. Taxon qui n'est plus trouvé à l'état sauvage, certains individus persistant en zoo, en jardin botanique ou dans d'autres environnements artificiels.

Extinction globale. Correspond aux situations d'extinction totale d'un taxon ou de son extinction en nature.

Extinction locale ou régionale. Se dit d'un taxon qui n'est plus trouvé dans une partie de son aire de distribution mais qui reste présent ailleurs. Terme équivalent : disparition.