Rss facebook-picto @FRBiodiv linkedin instagram-picto

R

REACH. Enregistrement, évaluation et autorisation des substances chimiques.

Réchauffement global. Augmentation actuelle et future de température causée par l'augmentation des concentrations en dioxyde de carbone et autres gaz à effet de serre produits par les activités humaines.

Règle des 50/500. Principe selon lequel un minimum de 50 à 500 individus sont nécessaires pour prévenir la perte de variabilité génétique dans une population, de plus grands effectifs sont désormais considérés dans le cas de population sauvages.

Réintroduction. Installation par lâcher d'individus captifs ou transfert  actif d'individus sauvages, d'une espèce dans un site qu'elle occupait autrefois mais d'où elle a disparu ou a été éradiquée.

Renforcement. Lâcher d'individus dans une population relictuelle pour augmenter ses effectifs ou sa densité et/ou introduire de la diversité génétique.

Réseau de conservation. Système d'espaces protégés établi et géré pour maximiser la protection de la biodiversité à large échelle.

Réseau trophique ou réseau alimentaire. Ensemble des espèces associées par des interactions alimentaires au sein d'un écosystème.

Réserve de Biosphère. Espace protégé reconnu par le programme Homme et Biosphère (MAB) des Nations unies comme remarquable pour sa capacité à concilier conservation de la biodiversité et développement soutenable au bénéfice des populations locales.

Résilience. Capacité d'un écosystème à retourner à un état antérieur après une perturbation.

Résistance. Capacité d'un écosystème à rester dans le même état au cours d'un perturbation.

Ressources naturelles. Marchandises et biens issus de la nature qui sont utilisés et valorisés par les êtres humains.

Restauration écologique. Modification d'un site pour rétablir un écosystème indigène.

Révolution verte. Désigne le bond technologique réalisé en agriculture au cours de la période 1944-1970, à la suite de progrès scientifiques réalisés durant l'entre-deux-guerres. Elle a été rendue possible grâce à la sélection variétale visant la mise au point de nouvelles variétés ) haut rendement, notamment de céréales (blé, riz). L'utilisation des engrais minéraux et des produits phytosanitaires, de la mécanisation, de l'irrigation y ont aussi contribué. Elle a eu pour conséquence un accroissement spectaculaire de la productivité agricole. À partir de 1994, Gordon Conway et l'Advisory Group on International Agricultural Research ont proposé le développement d'une "révolution doublement verte", tirant parti des écosystèmes sans mettre en péril leur pérennité.

Richesse spécifique. Nombre d'espèces trouvées au sein d'une communauté ou d'un espace donné. Certains indices de richesse spécifique prennent en compte l'abondance relative de ces espèces. Voir Diversité alpha.

RSE. Responsabilité sociale des entreprises.