Rss facebook-picto @FRBiodiv linkedin instagram-picto

21/01/2013

bonn pleniere 21 01 13 1La 1ère plénière IPBES a débuté lundi matin, mais les discussions avaient déjà commencé la veille dans le cadre de réunions régionales sur la composition du Bureau et du Groupe d’experts multidisciplinaire (GEM), pour lesquels la France a proposé respectivement un et trois candidats. En parallèle se tenait le « Stakeholder’s day » où plus de 100 représentants se sont concertés sur une position commune concernant la place des observateurs dans la gouvernance et le programme de travail.

La plénière a commencé par l’élection du Bureau, dans lequel on notera l’absence de représentation féminine. En attendant un accord entre les régions Asie et Europe de l’Ouest/Amérique du Nord/Australasie (WEOG) pour la désignation du Président, la présidence de la plénière est assurée par le Vice-président ghanéen. Les Etats membres et observateurs de l’IPBES ont ensuite présenté leurs positions sur les règles de gouvernance et le programme de travail et on soulignera la tonalité globalement positive de ces différentes interventions. Néanmoins, des positions contrastées sont apparues en ce qui concerne le mode de décision au sein de la plénière (vote vs. consensus) et le cadre conceptuel. A ce niveau, la Bolivie a réaffirmé la nécessité de dépasser une vision de la biodiversité qu’elle juge purement marchande. L’importance de la prise en compte des savoirs traditionnels a également été soulignée, notamment par les pays latino-américains.

Il est également apparu que les rôles et l’articulation entre le GEM et le Bureau devront être clarifiés, pour trouver un équilibre entre l’indépendance des avis scientifiques et techniques du GEM et la nécessité d’un dialogue renforcé à l’interface science-politique. Sur le programme de travail de l’IPBES, on note une forte volonté d’initier dès que possible des travaux concrets. Pour cela, le défi est de mettre en place les procédures et outils garants de la qualité des travaux dans un délai relativement réduit. On attend d’ailleurs avec impatience la fin des délibérations sur la composition du Groupe d’experts multidisciplinaire, sur lequel reposera une large part des tâches qui devront être accomplies d’ici la prochaine plénière.

LA FRB est l'IPBES