Rss facebook-picto @FRBiodiv linkedin instagram-picto

22/01/13

bonn pleniere 22 01 13 2Ce mardi, les Etats membres et observateurs ont continué à présenter leurs positions, à la fois sur le programme de travail et sur les aspects institutionnels. Beaucoup ont souligné l’importance de progresser rapidement, notamment sur le cadre conceptuel et la définition d’un programme de travail initial d’une part. Pour cela, on attend beaucoup de la part du Groupe d’experts multidisciplinaire (GEM), à propos duquel plusieurs délégations ont insisté sur la nécessité qu’il soit le plus indépendant possible pour se concentrer sur les questions scientifiques. La question de la représentation des différentes régions géographiques au sein du GEM a été très prégnante. La régionalisation a également été au cœur des discussions sur les futures structures de mise en œuvre du programme de travail (groupes de travail, structures d’appui technique…). Un grand nombre de pays ont aussi souligné l’importance de préciser le programme de travail avant de décider de définir ces structures. Un groupe de travail sera mis en place mercredi pour discuter plus en détail de ces points.

Les membres de l’IPBES ont émis le souhait de mettre rapidement en place le Secrétariat. Cependant, la question de son rattachement à au moins une des quatre institutions des Nations Unies (PNUE, UNESCO, PNUD et FAO) reste en suspens, malgré une préférence énoncée par un certain nombre pour le PNUE.

Les relations entre le GEM et le Bureau ont été traitées plus en détail par un groupe de travail ouvert à tous dans le cadre d’un examen des règles de procédure non encore approuvées. Sont notamment en débat la participation des membres du Bureau au GEM soit en tant que membres à part entière, membres ex officio ou simples observateurs, ainsi que l’éventualité d’avoir ou non un Président unique aux deux organes.

bonn pleniere 22 01 13 3Les membres du groupe d’experts international qui a fourni des recommandations sur le cadre conceptuel de l’IPBES ont présenté leurs travaux lors d’un side event. Beaucoup de questions ont été posées par une assistance nombreuse, ce qui souligne l’intérêt de cette question et l’importance de la réflexion animée par la FRB au niveau français dans le but de contribuer à l’élaboration de ce cadre conceptuel.