Rss@FRBiodiv

Plateforme intergouvernementale scientifique et politique sur la biodiversité et les services écosystémiques

ipbes-logo-background-blue 200-1-1
La Plateforme intergouvernementale scientifique et politique sur la biodiversité et les services écosystémiques (IPBES) est un organisme intergouvernemental ouvert à tout membre des Nations-Unies (125 Etats en sont membres fin 2016). Elle a été créée en avril 2012. Destinée à améliorer les liens entre les connaissances et la prise de décision, elle entend identifier et élaborer des outils et des méthodes d’appui aux décisions qui prennent en considération toutes les connaissances pertinentes sur la biodiversité et les services écosystémiques, qu’elles  proviennent de la recherche scientifique, des gouvernements, des organisations non-gouvernementales (associations, entreprises…) ou des acteurs locaux et autochtones.

Pour en savoir plus

 

 

ACTUELLEMENT :

Journées FRB et 3e rencontres IPBES - GIEC,
les 13 et 14 octobre.

Pour en savoir plus - Inscription

________________________________________

 
Examen par les gouvernements et les parties prenantes de l’étude de cadrage pour l’évaluation sur l’utilisation durable de la biodiversité jusqu’au 2 octobre

L’étude de cadrage pour l’évaluation IPBES de l’utilisation durable de la biodiversité est ouverte à relecture et commentaires par les gouvernements et les parties prenantes jusqu'au 2 octobre 2016.

L’étude de cadrage définit la portée et les objectifs des évaluations prévues au programme de travail de l’IPBES, ainsi que le calendrier et le budget pour la réalisation de l’évaluation. Elle inclut les questions politiques auxquelles l’évaluation va répondre et les utilisateurs pressentis de l’évaluation. Le cadrage propose également une description des chapitres et de leur contenu. Il envisage enfin les sources de données principales pour conduire cet exercice et la méthodologie qui sera adoptée.

L’évaluation de l’utilisation durable devra porter sur l’importance écologique, économique, sociale et culturelle des produits issus de prélèvements sur la biodiversité et les espèces sauvages qui font l’objet d’un commerce. Elle se penchera également sur la possibilité d’améliorer les moyens de subsistance des populations autochtones et des communautés locales par l’utilisation durable de la biodiversité, y compris le rôle de la gouvernance et des institutions traditionnelles. Elle inclura des orientations pour une gestion et une exploitation durable.

Cette évaluation de l’IPBES vient notamment appuyer les travaux de la Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvage menacées d’extinction (CITES) et ceux de la Convention sur la diversité biologique (CDB).

Le projet d’étude de cadrage (en anglais uniquement) est disponible. Les commentaires doivent être envoyés dans le formulaire de retour  à l’adresse .