Rss facebook-picto @FRBiodiv linkedin instagram-picto

Petits et percutants, tels ont été les résultats des 56 projets de recherche soutenus par l'appel à projets 2009. Nous vous invitons à lire les récits de ces projets innovants, aux thématiques et champs d'investigation variés dans les actes du Colloque du 4 décembre 2013.

En voici quelques exemples :

ADEPOL : Adaptation des plantes au déclin des pollinisateurs

Porteur du projet : Pierrre-Olivier Cheptou, Cefe, CNRS, Montpellier

Le projet ADEPOL visait à analyser la réponse adaptative des plantes sauvages face au déclin des pollinisateurs. Quelles "stratégies" les plantes vont-elles pouvoir mettre en place ?  L'étude du bleuet a montré l'avancée de la date de floraison de cette fleur, un renforcement de l'attraction des pollinisateurs et un affranchissement de la dépendance de la plante vis-à-vis des pollinisateurs avec un mécanisme d'auto fécondation.

Pour en savoir +


BIOMER : Modélisation bio-économique, théorie des jeux, et co-viabilité pour la gestion des pêches et de la biodiversité marine

Porteur du projet : Jean-Christophe Pereau, CNRS, Bordeaux

Le projet BIOMER a mené des recherches théoriques et empiriques sur le cas de la pêche cotière en Guyane Française dont le défi à venir est de concilier des objectifs de sécurité alimentaire, de profitabilité des flottilles et de préservation de la biodiversité.

Pour en savoir +


COREPOM : Exploration de diverses collections de ressources génétiques de pommier pour la construction d'une core collection représentative de la biodiversité cultivée à l'échelle nationale

Porteur du projet : Charles-Eric Durel, INRA, Angers

Le projet CorePom a rassemblé 15 partenaires impliqués dans la conservaion et la valorisation des ressources génétiques du pommiers en France. Il a analysé la diversité et la structuration génétique de variétés, majoritairement anciennes, conservées au sein d'un réseau national de collections de pommier domestique. Plus de 2 000 accessions ont été caractérisées génétiquement à l'aide de marqueurs moléculaires.

Pour en savoir +


SENTIMIEL : Des abeilles et des hommes : savoirs locaux naturalistes, apicollecte et changement global

Porteur du projet : Edmond Dounias et Geneviève Michon, Cefe et IRD, Montpellier

Face à la disparition massive des colonies d’abeilles, les efforts de recherche et de développement s’intensifient, mais concernent presque exclusivement l’abeille domestique Apis mellifera mellifera, en contexte d’apiculture intensive des pays développés. Le projet SENTIMIEL a mis en réseau et procédé à une analyse pluridisciplinaire des savoirs "locaux" — dans des sociétés à économie de subsistance du Sud où sont présentes d’autres espèces d’abeilles mellifères, et chez de petits apiculteurs marginaux du Nord. À travers leurs observations régulières de l’activité des insectes mellifères, les collecteurs de miel sont détenteurs d’observations et de données précieuses pour comprendre l’incidence des changements globaux sur leur environnement.

Pour en savoir +