Rss facebook-picto @FRBiodiv linkedin instagram-picto

Programme de recherche ECOPHYTO 2, pour réduire l’utilisation des produits phytosanitaires en France

Contexte et objectifs

La France est au premier rang européen par la surface agricole utile et la production, consacrée notamment aux céréales, à la betterave sucrière, aux oléagineux et aux pommes de terre, mais aussi à des cultures pérennes (arbres fruitiers et vignes). Elle est également au 2ème rang européen pour la quantité de substances actives vendues, et 9ème en termes d’utilisation avec une moyenne de 2,3 kg/ha de matières actives.
Initié en 2008 et s’inscrivant dans le cadre de la directive européenne 2009/128, le plan ECOPHYTO 1 avait pour objectif de réduire de 50 % l’utilisation des produits phytopharmaceutiques dans un délai de 10 ans, si possible. Bien qu’un certain nombre d’actions structurantes aient été mises en place, le plan n’a pas atteint les résultats escomptés à l’échelle nationale puisque l’on constate une légère augmentation de 5 % du recours à ces produits entre la période 2009-2011 et la période 2011-2013.
Désormais le principal défi est de valoriser et de déployer auprès du plus grand nombre les techniques et systèmes économes et performants qui ont fait leurs preuves chez quelques-uns. C’est celui de la généralisation en passant des pionniers agriculteurs, collectivités ou particuliers à l’ensemble des acteurs concernés. Car si des premiers résultats sont là chez certains, il faut encore travailler pour inverser la tendance à l’échelle nationale. En effet, la réduction de l’utilisation, des risques et des impacts des produits phytopharmaceutiques demeure nécessaire, au regard de l’évolution des connaissances depuis 2008 sur leurs effets sur la santé humaine, en particulier celle des utilisateurs, mais aussi sur l’environnement, la biodiversité et les services écosystémiques qui en dépendent, par exemple les pollinisateurs.
L’objectif de réduction de 50% du recours aux produits phytopharmaceutiques en  France en dix ans est réaffirmé, avec une trajectoire en deux temps. D’abord, à  l’horizon 2020, une réduction de 25% est visée, par la généralisation et l’optimisation  des techniques actuellement disponibles. Ensuite, une réduction de 50% à l’horizon2025,  qui  reposera  sur  des  mutations  profondes  des  systèmes  de  production  et  des  filières  soutenues  par des  déterminants  politiques  de  moyen  et  long  terme  et  par  les  avancées de la science et de la technique. La transition entre ces deux périodes, dans cinq ans, sera l’occasion d’une nouvelle révision du plan, conformément aux exigences de la directive 2009 /128.

L’axe recherche du plan ECOPHYTO

Répondre aux besoins de connaissances et d’innovation est un enjeu majeur du plan ECOPHYTO 2, notamment pour la mise au point de solutions alternatives efficaces sur les plans technique, environnemental, sanitaire, et économique et pour accompagner la substitution progressive des produits les plus impactants sur la santé humaine et de l’environnement. Dans cette nouvelle mouture, le plan ECOPHYTO intègre également le programme Pesticides du ministère de l’environnement qui co-pilote désormais le plan avec le ministère chargé de l’agriculture.
Le  plan  ECOPHYTO 2 poursuit les efforts de recherche engagés sur le sujet, renforce les recherches sur les impacts environnementaux et sanitaires des produits phytopharmaceutiques, et lance des   programmes de recherche-développement à forte visée opérationnelle. Une stratégie nationale de recherche et d’innovation sera définie pour identifier les orientations prioritaires de recherche et d’innovation à soutenir; elle sera déclinée dans une feuille de route opérationnelle.
Cette stratégie identifiera les priorités d’action autour de quatre objectifs :

  • Orienter  et  accompagner  la  recherche  afin  de  promouvoir  la  protection intégrée,  limiter  la  dépendance  aux  produits  phytopharmaceutiques,  réduire les  risques  et  impacts  liés  à  leur  utilisation,  identifier  et  lever  les  verrous sociotechniques et    économiques    aux    changements    de    pratiques    et accompagner les évolutions des pratiques et des filières.
  • Amplifier  les  recherches  pluridisciplinaires  sur  les  risques  et  les  impacts environnementaux  et  sanitaires relatives  aux  pollutions  des  milieux  (air,  sols et eaux) associés aux produits phytopharmaceutiques
    Développer   des   recherches   pour   appuyer l’interdiction  d’utilisation  des produits   phytopharmaceutiques dans   les   jardins,   espaces   végétalisés   et infrastructures.
  • Améliorer  les  liens  entre  recherche  fondamentale,  recherche  finalisée  et innovation dans  tous les  domaines  concernés  par  le  plan  et favoriser la  mise en réseau de la recherche avec les différentes parties prenantes.

Pour mettre en œuvre ces priorités d’action, l’axe recherche du plan ECOPHYTO se reposera sur les appels à projets de recherche déjà existants dans le paysage français (CASDAR, ANR, PNR-EST, PNRPE, ITTECOP etc.) et européen (notamment via l’Era-Net C-IPM), en labellisant les projets pouvant permettre de répondre aux attendus du plan. Au-delà, les thématiques non abordées parmi cet existant seront soutenues par des appels lancés en propre par les instances ECOPHYTO.
La définition d’une Stratégie nationale de recherche et innovation et sa déclinaison en feuille de route seront réalisées par le Comité Scientifique et d’Orientation Recherche et Innovation, regroupant des experts de la recherche académique et des parties prenantes. Depuis 2016, la Fondation pour la recherche sur la biodiversité intervient, conjointement avec l’ACTA, dans la co-animation de ce CSO R&I. De par son rôle d’interface science-société, la FRB pourra apporter son regard sur les liens à la biodiversité à prendre en compte dans les thématiques de recherche poussées dans le plan ECOPHYTO. La fondation relaiera auprès de la communauté de recherche sur la biodiversité les informations inhérentes au plan et diffusera les annonces de sorties des appels à projet issus du plan.
 

Pour plus d’informations :

Le plan ECOPHYTO 2
Votre contact à la FRB :