Rss@FRBiodiv

plenierecos5dec4plenierecos5dec3plenierecos5dec2


Le Conseil d'orientation stratégique de la FRB rassemble plus de 170 acteurs (entreprises, syndicats, ONG, collectivités territoriales, etc) porteurs d’enjeux de la biodiversité. Ceux-ci apportent leur expertise de terrain et participent aux activités de la Fondation en co-construisant des questions de recherche et en encourageant les transferts de connaissances. Il a pour objectif d’assurer le lien entre la société et le monde de la recherche.

Suite à l’appel à candidatures lancé auprès des porteurs d’enjeux de la biodiversité courant 2014, 176 structures ont été retenues pour un mandat de 3 ans. L'enthousiasme pour ce renouvellement du COS qui accueillait déjà 115 acteurs de 2011 à 2014, confirme  l'importance du dialogue entre la recherche scientifique et la société autour des enjeux de la biodiversité.



Les membres du COS apportent leur expertise pour :

  • Aider, en lien avec le Conseil scientifique de la FRB, constitution en lien avec le Conseil scientifique d'un socle commun de concepts : Les représentants du COS ont participé à l’élaboration de l’ouvrage "Biodiversité: paroles d'acteurs" (FRB, 2010), en décrivant, au cours d’interviews, leurs perceptions de la biodiversité, les actions qu’ils mènent dans leur organisme en faveur de la biodiversité, et les enjeux qu’ils perçoivent pour l’avenir.

  • Préciser et hiérarchiser les attentes et interrogations des acteurs de la société, permettant ainsi d'orienter et co-construire certaines questions abordées par la recherche : Les membres du COS ont participé à quatre groupes de travail thématiques en 2009 (« Etat et suivi de la biodiversité »,  « Aménagement du territoire », « Valeurs et droits de la biodiversité », « Communication, expertise et formation de la biodiversité ») et émis de nombreuses propositions venues alimenter certains axes des plans d’actions 2010 et 2011 de la FRB. Ils ont également contribué à la prospective scientifique du CS (FRB, 2009) via la rédaction d’un "Regard des membres du COS". De 2012 à 2014, le Conseil d'orientation stratégique (COS), a travaillé, en collaboration le Conseil Scientifique (CS) à l’actualisation de la précédente prospective, notamment pour tenir compte de la transformation du contexte politique, institutionnel et stratégique et de l’évolution des fronts de science. La prospective 2015, présentée au séminaire commun entre Conseil d'orientation stratégique et Conseil scientifique de mai 2015, constituera un socle pour les programmes d’actions à venir.

  • Participer à la co-construction de programmes et projets avec les chercheurs sur des questions clefs: À titre d'exemple certains membres du COS participent au comité du programme-phare « Modélisation et scénarios de la biodiversité », permettant d’assurer la pertinence du programme vis-à-vis des enjeux de société. Ils sont par ailleurs nombreux à avoir pris part à la conférence de lancement du programme-phare et aux ateliers d'émergence de projets.

  • Conduire ses réflexions stratégiques et prospectives : le COS et le CS constituent des groupes de travail sur des sujets spécifiques, qui nécessitent de conduire des réflexions approfondies et de mobiliser des spécialistes ou des parties prenantes autour des besoins de connaissances exprimés par les scientifiques et les acteurs de la société et des actions que la FRB est susceptible de mener.

  • Participer à des comités :

    • Comité français de l’IPBES (Plateforme intergouvernementale sur la biodiversité et les services écosystémiques), créé en 2013 dans le but de préparer les positions portées par la France vis à vis de la plateforme internationale. Le comité français est un organe tripartite, composé de représentants des organismes de recherche (AllEnvi), des ministères concernés (Affaires étrangères, Recherche, Ecologie et Outre-mer) et des porteurs d’enjeux de la biodiversité (COS). Neuf membres du COS font partie de ce comité.

    • Comité programme « Modélisation et scénarios » : ce comité est composé d'une vingtaine de scientifiques, experts du domaine et représentants de différentes disciplines, ainsi que de cinq membres du COS (un par collège), qui représentent la voix des acteurs de la société.



Le COS permet ainsi d’aider à la contextualisation socio-économique des questions liées à la biodiversité et travaille sur des thématiques très variées.