Rss facebook-picto @FRBiodiv linkedin instagram-picto

Equipe

Mathilde L

Graphiste

Mathilde Letard est graphiste multimédia. Elle met en page et crée les différentes publications de la FRB depuis fin 2013. Elle gère aussi les sites de la FRB et du CESAB ainsi que l'envoi de mailings.

Elle a obtenu un Master en Création et édition numériques à l'université de Paris 8 complétant un BTS en communication visuelle. Ses compétences rassemblent donc les supports numériques et imprimés. (www.mathilde-letard.com)

Retour à l'équipe

 

Chargée de communication, graphiste et webmaster

laurinemoreauLaurine Moreau est Designer graphique, spécialisée dans l'Illustration et la Communication scientifique. Précédemment freelance, elle travaillait pour créer des outils de médiation dans des domaines relatifs aux sciences. À la FRB depuis mai 2015, elle réalise et met en page les différentes publications de la fondation tout en gérant le site web, celui du CESAB, et l'envoi de mailings.

Book en ligne



 

Responsable du pôle Stratégies et prospectives scientifiques

florapelegrinFlora  Pelegrin est responsable du pôle « stratégie et animation scientifiques » à la FRB depuis 2011, après avoir conduit pendant quatre ans le projet européen "BiodivERsA". Elle anime les activités du conseil scientifique de la FRB et supervise plusieurs programmes, dont le programme « modélisation et scénarios de la biodiversité » et la base de données des acteurs de la recherche, ainsi que différents appels à projets de la FRB.

Économiste de formation, elle s’est intéressée progressivement à l‘économie de l’environnement, à l’économie de la biodiversité, des ressources renouvelables et des services écosystémiques, ainsi qu’aux interactions sociétés-nature. Elle est co-auteur du rapport sur l’état de la recherche française sur les valeurs de la biodiversité.

Responsable du pôle Appui à la décision et à la négociation

Barbara Livoreil siteBarbara Livoreil est diplomée de l’Université Paris Nord (doctorat en éthologie) et du Management Centre de l’Université de Bangor (MsC Strategic Leadership & Executive Management). Elle a travaillé successivement à l’Université de Concordia puis McGill (Montréal), puis à la SOPTOM (Provence) en tant que responsable scientifique. Après deux ans à l’Université de Bangor (assistante de recherche), elle a rejoint la FRB mi 2012 afin de poursuivre ses activités au niveau européen. Elle est à présent responsable du pôle International, Europe et Outremer et co-point focal SBSTAA. Elle est aussi chargée de mission sur le programme Indicateur de l’ONB, et a participé à plusieurs work packages de Biodiversity Knowledge. Ses centres d’intérêt sont globalement la biologie de la conservation, la communication interdisciplinaire, les méthodologies de synthèse des connaissances (evidence-based methodologies, non knowledge), sans oublier l’éthologie animale et humaine. Barbara est aussi membre actif de la Collaboration for Environmental Evidence, et elle enseigne un cours-atelier introductif aux revues systématique à différents publics (Université Paris XIII, ateliers FRB).

 

Chef de projet Droit et biodiversité

Sarah ATitulaire d’un master 2 en droit international et européen, Sarah Aubertie s’est spécialisée dans les questions liées aux politiques publiques et à la biodiversité. Ses missions successives au Ministère des Affaires étrangères, au bureau européen de l’UICN, puis au Ministère de l’écologie lui ont permis d’appréhender ces sujets de différents points de vue. Cela lui a permis en outre de développer et consolider une compétence assurant le dialogue entre les différentes parties prenantes.

Depuis 2009, Sarah est en charge des questions juridiques relatives à l’accès et l’utilisation des ressources génétiques et au partage juste et équitable des avantages (APA) à la FRB. En lien avec les chercheurs, administrations publiques et porteurs d’enjeux, elle a coordonné plusieurs études thématiques sur l’APA (outre-mer, industrie cosmétique, les utilisations de ressources génétiques en France) et contribue également au projet Oceanomics (milieu marin). Les éléments de ces travaux ont notamment permis une sensibilisation des acteurs de la recherche aux cadres juridiques en construction et ont contribué à alimenter les travaux sur le projet de loi biodiversité.