Rss facebook-picto @FRBiodiv linkedin instagram-picto

Dernières publications

2018

L'EXTINCTION PARADOXALE DES ESPÈCES LES PLUS CHARISMATIQUES

2018 09 Synthese Biomasse EspecesEmblematiques


Décrire la composition du monde vivant est l’un des objectifs fondamentaux de la recherche en biologie. Les découvertes accumulées au cours des siècles ont permis d’élaborer une image de plus en plus détaillée de la diversité des espèces qui peuplent la terre, mais la tâche apparaît sans fin quand on compare l’estimation du nombre total d’espèces vivantes (8,7 ± 1,3 millions d’après Mora et al., 2011)[1] au nombre de celles qui sont aujourd’hui décrites (1,4 millions). Un des défis majeurs posé par la biodiversité est sa complexité et les lacunes de connaissances qui s’y attachent. 

La FRB a choisi de réaliser et diffuser pendant l’été trois synthèses de résultats obtenus ces derniers mois par différentes équipes. La troisième est celle de l’article publié par l’équipe de Franck Courchamp, qui traite du paradoxe entre espèces charismatiques et risque d'extinction dans la nature (PLoS Biology, 2018).

Consulter la synthèse

Consulter la première synthèse de la série sur la répartition globale de la biomasse

Consulter la seconde synthèse de la série sur les biais taxonomiques en lien avec les préférences sociétales

___

[1]Il s’agit principalement de l’estimation du nombre d'espèces eucaryotes : celles dont la structure de la cellule est complexe, caractérisée par un noyau entouré d’une membrane. Les espèces eucaryotes incluent tous les organismes pluricellulaires (animaux, végétaux et champignons) et aussi un groupe grandement diversifié d’organismes unicellulaires, les protistes.


 

LES DONNÉES DE LA BIODIVERSITÉ : BIAIS TAXONOMIQUES EN LIEN AVEC LES PRÉFÉRENCES SOCIÉTALES

2018 07 2018 07 Synthese Biomasse Biais

 
Décrire la composition du monde vivant est l’un des objectifs fondamentaux de la recherche en biologie. Les découvertes accumulées au cours des siècles ont permis d’élaborer une image de plus en plus détaillée de la diversité des espèces qui peuplent la terre, mais la tâche apparaît sans fin quand on compare l’estimation du nombre total d’espèces vivantes (8,7 ± 1,3 millions d’après Mora et al., 2011)[1] au nombre de celles qui sont aujourd’hui décrites (1,4 millions). Un des défis majeurs posé par la biodiversité est sa complexité et les lacunes de connaissances qui s’y attachent. 

La FRB a choisi de réaliser et diffuser pendant l’été trois synthèses de résultats obtenus ces derniers mois par différentes équipes. La seconde est celle de l’article publié par l’équipe de Julien Troudet, qui traite du biais taxonomique qu’introduisent les préférences sociétales dans les données de biodiversité (Scientific Reports, 2017).

Consulter la synthèse

Consulter la première synthèse de la série sur la répartition globale de la biomasse

___

[1]Il s’agit principalement de l’estimation du nombre d'espèces eucaryotes : celles dont la structure de la cellule est complexe, caractérisée par un noyau entouré d’une membrane. Les espèces eucaryotes incluent tous les organismes pluricellulaires (animaux, végétaux et champignons) et aussi un groupe grandement diversifié d’organismes unicellulaires, les protistes.


 

CHERCHEURS ET GESTIONNAIRES D’ESPACES NATURELS PROTÉGÉS : DES LIENS À CONSTRUIRE

GT ENP Recherche Publication Couv

La FRB a mis en place en 2015 un groupe de travail « Espaces naturels protégés et recherche » associant ses deux conseils de gouvernance : le Conseil d’orientation stratégique (COS) et le Conseil scientifique (CS). Dans le cadre de ce groupe de travail, une enquête a été menée afin de mieux connaître et faire connaître les collaborations gestionnaires/chercheurs et leur implication dans le développement des connaissances.

Consulter la publication complète

Un dépliant a également été conçu, sur la base de la publication, et met en avant des recommandations visant à conforter les espaces naturels protégés en tant que sites potentiels d’observation et d’analyse des rapports des sociétés à la nature. Elles ont égalementcomme objectif d’en faire des sites références « sentinelles » où réaliser des suivis sur le long terme.

Consulter le dépliant

 


 

FRONTS DE SCIENCES 2018

 

Quelles sont les nouvelles avancées de la recherche sur la biodiversité ? Quels sont les obstacles qu’elle rencontre ? Y a-t-il des domaines qui n’ont encore jamais été explorés ? Telles sont les questions que s’est posé le conseil scientifique de la Fondation pour la recherche sur la biodiversité (FRB) dans sa nouvelle publication intitulée « Fronts de sciences 2018 ».

Présenté sous forme de fiches, ce nouveau rendez-vous éditorial se poursuivra chaque année. Il vise avant tout à donner un aperçu de sujets en plein développement ou d’enjeux appelant de nouvelles recherches, ainsi qu’à éclairer l’actualité de la recherche sur la biodiversité pour un public non spécialiste.

Consulter le rapport complet

 

 


 

RÉPARTITION GLOBALE DE LA BIOMASSE AU SEIN DE LA BIOSPHÈRE

2018 07 FRB Synthese RepartitionBiomasse Couv

 
Décrire la composition du monde vivant est l’un des objectifs fondamentaux de la recherche en biologie. Les découvertes accumulées au cours des siècles ont permis d’élaborer une image de plus en plus détaillée de la diversité des espèces qui peuplent la terre, mais la tâche apparaît sans fin quand on compare l’estimation du nombre total d’espèces vivantes (8,7 ± 1,3 millions d’après Mora et al., 2011)[1] au nombre de celles qui sont aujourd’hui décrites (1,4 millions). Un des défis majeurs posé par la biodiversité est sa complexité et les lacunes de connaissances qui s’y attachent. 

La FRB a choisi de réaliser et diffuser pendant l’été trois synthèses de résultats obtenus ces derniers mois par différentes équipes. La première est celle de l’article relatif à la composition taxonomique de la biomasse vivante mondiale, publié par l’équipe de Yinnon M. Bar-On (PNAS, 2018).

Consulter la synthèse

 

___
[1]Il s’agit principalement de l’estimation du nombre d'espèces eucaryotes : celles dont la structure de la cellule est complexe, caractérisée par un noyau entouré d’une membrane. Les espèces eucaryotes incluent tous les organismes pluricellulaires (animaux, végétaux et champignons) et aussi un groupe grandement diversifié d’organismes unicellulaires, les protistes.


 

Sous-catégories