Rss facebook-picto @FRBiodiv linkedin instagram-picto

Actualités

News

La biodiversité et les écosystèmes peuvent-ils réguler certaines maladies infectieuses vectorielles et/ou zoonotiques ? Comment les intégrer aux stratégies de prévention sanitaire ? Quel dialogue entre les mondes de la recherche, de la santé, et de la protection ou de la gestion de la nature ?

Toutes ces questions seront abordées à l’occasion du colloque « La biodiversité : une alliée dans la prévention de certaines maladies infectieuses ? » où des interventions et des tables rondes rassembleront scientifiques, politiques de santé, et gestionnaires d’espaces naturels et de faune sauvage.

Colloque Biodiversite Sante 2019 Bande Logo


Ce colloque s’appuiera sur les résultats de la revue systématique « Écosystèmes et maladies infectieuses », menée dans le cadre du 3e Plan national santé environnement, ainsi que sur des cas concrets.

Il se tiendra le 17 avril prochain, de 10h00 à 17h00, dans l'Amphithéâtre Laroque du ministère des solidarités et de la santé (14, avenue Duquesne - 75007 PARIS).

 

Inscrivez-vous dès à présent en remplissant ce formulaire

Consultez le pré-programme

 

Colloque Biodiversite Sante avril 2019 Affiche Site

Si les scientifiques ont démontré que certaines plantes communiquent entre elles pour prévenir leurs congénères de dangers, certains vont plus loin et estiment que des plantes établissent des rapports privilégiés avec leurs parents. Ainsi l’arabette des dames (Arabidopsis thaliana) modifierait l'arrangement de ses feuilles pour réduire son ombrage et favoriser ses parents qui poussent à ses côtés. Les tournesols apparentés, plantés les uns à côté des autres, s’organiseraient pour se faire de l’espace. Une plante de la famille des brassicacées (Moricandia moricandioides) cultivée avec ses parents produirait plus de fleurs et serait ainsi plus attrayantes pour les pollinisateurs.

Jugées peu sérieuses il y a une dizaine d’années, ces théories gagnent du terrain. La scientifique Elizabeth Pennisi a ainsi réalisé une synthèse de connaissance parue en janvier dernier dans la revue Science intitulée : les plantes favorisent-elles leur parents ?

Accédez à la synthèse

Qu’est-ce que l’acidification des océans? Quelles en seront les conséquences potentielles sur les activités économiques? Comment réagir? Telles sont les questions qui seront abordées lors des tables rondes et qui rassembleront scientifiques, acteurs professionnels et associations.

Ce colloque s’appuiera sur les expériences de terrain et sur les résultats des projets scientifiques financés par le ministère chargé de l’environnement dans le cadre du programme "Acidification des océans".

Il se tiendra le 28 mars prochain, de 9h30 à 16h45, à l'IfremerCentre Atlantique, Nantes.  

Inscrivez-vous dès à présent en remplissant ce formulaire

Consultez le programme

Consultez la fiche Ifremer pour se rendre sur place

 

FRB Affiche ColloqueA0 Web

Le lauréat sélectionné pour la bourse Barbault et Weber « Ecologie Impliquée » 2019 a été décerné au projet « Salamandre (amphibiens et bocages) » bâtit en partenariat entre l’Union régionale des CPIE des Pays de la Loire et l'UMR BAGAP - Ecole Supérieure d’Agricultures. L’idée au cœur de ce projet est de mobiliser des données récoltées par des citoyens pour évaluer et améliorer un outil politique de conservation de la biodiversité : la trame verte et bleue.

Objectifs :
- renforcer la démarche de recherche participative en renforçant les liens entre l’UMR, le CPIE et les bénévoles

- effectuer une campagne de terrain complémentaire associant l’ensemble des collaborateurs pour avoir des inventaires plus complets et étendus sur l’ensemble de la région et de compenser certains biais méthodologiques affectant les données existantes.

- tester des hypothèses plus fines quant à l’influence de la structure du paysage sur la répartition des communautés d’amphibiens en milieu bocager en prenant en compte des paramètres liés à la perméabilité paysagère et plus particulièrement l’importance des structures boisés et de l’hétérogénéité spatiale en milieu agricole.

- mieux identifier les variables environnementales pertinentes pour modéliser la distribution des espèces d’amphibiens à différentes échelles afin de définir les continuités écologiques favorables à ce groupe biologique.

  • Cette bourse a été soutenue financièrement par la Société Française d’Écologie et d’Évolution (SFE²), Humanité et Biodiversité (H&B), l’Agence Française pour la Biodiversité (AFB) et la Fondation pour la Recherche sur la Biodiversité (FRB).

"Changement climatique, recherche et espaces naturels protégés : Quelle organisation pour faire face aux enjeux de connaissances et de gestion du patrimoine naturel ?"

Les 3es rencontres nationales « chercheurs – gestionnaires d’espaces naturels protégés (ENP) » visent à rassembler les communautés de gestionnaires d’espaces naturels protégés et de chercheurs pour faciliter l’émergence et la conduite de projets de recherche « changement climatique » sur les espaces naturels protégés. Elles s’inscrivent dans la continuité des deux rencontres précédentes, notamment dans la prise en compte des recommandations qui en sont issues (à consulter au lien suivant : https://urlz.fr/8tWO).

Les rencontres, qui se tiendront à Annecy les 17 & 18 avril 2019 sur une journée et demie, sont structurées sous forme d’alternance de sessions plénières et d’ateliers permettant de discuter de manière approfondie sur les facteurs favorisant une collaboration réussie entre les communautés de chercheurs et de gestionnaires.


Inscrivez-vous dès maintenant (places limitées)
Consultez le pré-programme et la présentation des ateliers

Contact RNF : Tangi Corveler ()
Contact FRB :
 Anne-Marie Le Bastard ()

 

BandeLogos3

 comité éditorial

GT ENP ComiteEditorial Logos

 

 

Attendus : échanges d’expérience ; vision d’ensemble partagée de la relation chercheurs-gestionnaires sur le champ du changement climatique dans les espaces naturels protégés ; série de recommandations opérationnelles à mettre en œuvre dès la fin du colloque avec engagements institutionnels attendus ; initiation/consolidation de collaboration entre gestionnaires et chercheurs sur projets existants ou à venir.

«La rencontre qui vous est proposée est la première en France qui vise à mobiliser les chercheurs et les gestionnaires que vous êtes pour faire face aux enjeux des interactions entre la biodiversité et le climat dans les espaces protégés.»
Gilles Boeuf, Président du Comité scientifique de l’Agence Française pour la Biodiversité
 
«Les espaces naturels protégés sont à la fois de formidables témoins de l’évolution de la biodiversité face aux effets du changement climatique, et de précieux laboratoires naturels pour en comprendre les mécanismes.»
Michel Métais, Président de Réserves Naturelles de France
 
«La recherche est l’un des piliers fondamentaux de la connaissance de tous les compartiments de la biodiversité et de leurs interactions au service d’une gestion adaptée dans les territoires, et plus particulièrement dans les espaces protégés soumis aux évolutions climatiques en cours.»
Jean-François Silvain, Président de la Fondation pour le Recherche sur la Biodiversité

Rassemblant plus de 150 participants, issus des communautés des chercheurs et des gestionnaires d’ENP, ces rencontres visent à valoriser les travaux existants et à débattre des solutions pour faciliter l’émergence et la conduite de projets de recherche à l’interface entre connaissance et de gestion.

 

Lieu : Conseil départemental de Haute-Savoie, 1 Avenue d’Albigny,
CS 32444, F-74041 Annecy Cedex 

FRB GT ENP Annecy Plan

 

Sous-catégories