Rss facebook-picto @FRBiodiv linkedin instagram-picto

Actualités

Le 16 octobre dernier à Monaco, la FRB a organisé la première réunion du programme de recherche « Acidification des océans ». Initié et financé par le ministère en charge de l’écologie, ce programme vise à mieux appréhender l’ensemble des réponses des organismes et des communautés à l’acidification des océans sur le long terme, compte-tenu de l’ensemble des facteurs entrant en jeu. La FRB en assure l’animation scientifique.

Ce programme permet de mobiliser 720 000 euros à destination des chercheurs français. Lancé en septembre 2015, l’appel à propositions de recherche a reçu 18 propositions. Huit projets couvrant les défis de recherche allant de la compréhension des impacts de l’acidification à leur modélisation, en passant par l’observation et la cartographie du phénomène ont été sélectionnés par le conseil scientifique ad hoc présidé par Jean-Pierre Gattuso du Laboratoire d’océanographie de Villefranche-sur-Mer. Ces projets reçoivent chacun 90 000 euros et associent de nombreux laboratoires et instituts de recherche, en France métropolitaine, en Polynésie française et à Monaco.

 

Monaco

De gauche à droite : Laurent Bergeot, Hélène Soubelet, Marion Gehlen, Sam Dupont, José-Luis Zambonino, Carole Di Poi Broussard, Claire Salomon, Philippe Gros, Stéphanie Auzoux-Bordenave, Luc Beaufort, Fabrice Pernet, Laurent Bopp, Michel Allenbach, Thomas Lacoue-Labarthe, Bernard Banaigs

 

Les 8 projets financés sont les suivants :

  • ACIDREEF : impact de l'acidification sur les récifs ; coordonné par le laboratoire CRIOBE (Polynésie Française), avec l’AIEA Monaco et le centre scientifique de Monaco
  • ECOSYSTEME : Évaluation des impacts sur deux écosystèmes de cyanobactéries (algues bleues) ; coordonné par le laboratoire CORAIL (Polynésie Française)
  • ICO-BIO : Impact du changement océanique sur la biologie de l’ormeau, une espèce d’intérêt économique ; coordonné par le laboratoire BOREA (station de biologie marine de Concarneau)
  • MERCY : Impact du mercure et du gaz carbonique sur la seiche ; coordonné par le laboratoire LIENS (université de La Rochelle)
  • COCCACE : Les coccolithophores (algues unicellulaires) et l'acidification océanique ; coordonné par le CEREGE (Aix-en-Provence)
  • ACIDOSCOPE : Acidification de l’océan : projections, régionalisation et cartographie ; coordonné par l’IPSL (Gif sur Yvette)
  • AiAiAi : Acidification, acclimatation et adaptation des huîtres, coordonné par IFREMER Polynésie
  • PACIO : Réponses physiologiques et adaptatives des poissons à l’acidification des océans ; coordonné par le laboratoire LEMAR (Brest).
  • Les conventions avec les porteurs des projets sont à présent presque toutes signées.

Le lancement du programme a lieu en parallèle du 4ème atelier international sur l’impact économique de l’acidification des océans, consacré à l’écosystème corallien et organisé par le CSM et l’AIEA.