Rss@FRBiodiv

Je vis dans les sous-bois et suis composé d'une seule cellule de 10 mètres carré, je ne suis ni un animal, ni une plante, ni un champignon, ni une bactérie, je résiste au feu, mais je crains la lumière ou la congélation, je cicatrise en deux minutes, j'ai 720 types sexuels et plus de 1000 espèces, je suis dépourvu de système nerveux, mais je sais résoudre des problèmes : qui suis-je ?

Il s'agit d'un amibozoaire du genre Physarum surnommé le blob.
Cet organisme primitif de un milliard d'années présente des caractéristiques extraordinaires y compris en terme d'apprentissage et de mémorisation qui lui permettent de résoudre des problèmes d'accès à la nourriture de façon extrêmement rapide et efficace.

striking image

 (c) Audrey Dussutour

Cet organisme est étudié depuis plusieurs années par Audrey Dussutour, chercheuse au CNRS (Université Toulouse III - Paul Sabatier) qui cherche à évaluer ses capacités "d'habituation", une forme d'apprentissage rudimentaire qui semble être très développée chez les blobs.
Un ouvrage grand public est sorti fin avril 2017 aux éditions Equateur-science et présente sur un mode vulgarisé les dernières avancées scientifiques incroyables sur la biologie et les capacités d'adaptation de cet organisme très particulier.
A se procurer ici ou

Références :
Habituation in non-neural organisms: Evidence from slime moulds, Romain P. Boisseau, David Vogel & Audrey Dussutour. Proceedings of the Royal Society B, 27 avril 2016. DOI : 10.1098/rspb.2016.0446


Contacts chercheurs : /