Rss facebook-picto @FRBiodiv linkedin instagram-picto

Actualités

Le projet de recherche URBES  (URban Biodiversity and Ecosystem Services, appel 2010-2011) a reçu le prix BiodivERsA. URBES a été récompensé pour la qualité de ses travaux sur le rôle des services écosystémiques et des solutions fondées sur la nature en milieu urbain alliant excellence scientifique et implication des parties prenantes. Il a ainsi permis aux autorités locales d’utiliser les résultats de sa recherche dans leur stratégie de planification urbaine.

Comme récompense, BiodivERsA a realisé, avec l’équipe du projet, une video présentant les realisations du projet URBES

 

Pour plus d’information sur BiodivERsA rendez-vous sur le site : www.biodiversa.org

Alors que les États membres de l’Union européenne se sont engagés, au titre de la directive-cadre « stratégie pour le milieu marin », à atteindre ou maintenir le bon état écologique des eaux marines d’ici 2020, quel est aujourd’hui l’état de santé des eaux marines ? Quelles pressions exercent les activités humaines et dans quelle mesure sont-elles compatibles avec le bon état écologique des océans ? Quelles dynamiques de la biodiversité marine observe-t-on ?

Le ministère de la transition écologique et solidaire a mobilisé une large communauté scientifique pour évaluer l’état écologique des eaux marines métropolitaines.

Le 9 novembre 2018, le colloque « bilan de santé des eaux marines » donnera la parole aux chercheurs mobilisés qui communiqueront leurs principaux résultats. S’en suivra une table ronde pour mettre en perspective les implications opérationnelles de ce bilan pour la gestion des écosystèmes littoraux et marins.

Le colloque sera suivi, de 19h00 à 20h30, de la projection du film documentaire Expédition 7ème continent puis d’un temps d’échange entre le public et les experts présents.

Capture decran 2018 10 09 a 16.10.50

Consultez le programme

Je m'inscris

 

BiodivERsA est heureux d’annoncer le lancement de son prochain appel à projets portant sur le thème « La biodiversité et ses effets sur la santé animale, humaine et végétale ».

logo biodivERsA web

Cet appel comprendra deux actions, visant à soutenir des types de recherche différents :
  • L’Action A visera à financer des projets de recherche collaboratifs1, rassemblant différentes équipes de recherche et produisant de nouvelles données primaires.
  • L’Action B visera à financer des projets de recherches de synthèse2 , rassemblant des individus qui, réunis en groupe de travail, génèrent de nouvelles connaissances en utilisant des séries de données existantes. Ces projets ne recueilleront ou ne produiront aucune donnée primaire ; leur activité principale consistera à synthétiser et/ou analyser des données existantes (la synthèse de concepts et d’idées est aussi éligible). Veuillez noter que ces projets diffèrent des revues systématiques et des synthèses de connaissances qui concernent la synthèse de publications et de rapports.

Consultez l'intégralité de la pré-annonce

 

--

Ceci représente le format classique de projets de recherche financés par BiodivERsA jusqu’à présent
2 Ceci correspond au format des projets généralement soutenus par des centres de synthèse sur la biodiversité/l’écologie tels que NCEAS, sDiv ou CESAB

Résultats de l’appel à projets sur les Scénarios de la biodiversité lancé conjointement par le Belmont Forum et BiodivERsA (et cofinancé par la Commission Européenne)

21 projets internationaux présélectionnés pour un financement de plus de 28 millions d’euros !

Logos AAP Biodiversa BelmontForum

En octobre 2017, BiodivERsA et le Belmont Forum ont lancé conjointement, avec le soutien de la Commission Européenne, un appel à projets sur les “Scénarios de la biodiversité et des services écosystémiques”.

Soutenu par 26 agences de financement nationales et régionales de 23 pays différents, cet appel à projets de recherche international a couvert les deux thèmes suivants :

  • Développement et application de scénarios de la biodiversité et des services écosystémiques à travers les différentes échelles spatiales pertinentes pour l’aide à la décision.
  • Prise en compte des dimensions multiples de la biodiversité et des services écosystémiques dans les scénarios de la biodiversité.
 

Au total, 143 pré-projets ont été reçus. Après un contrôle de leur éligibilité, 135 projets complets ont été déposés. Ils ont été évalués et classés par un panel d’experts indépendants. En suivant le classement établi par le panel d’experts, le comité de pilotage de l’appel a présélectionné les 21 premiers projets de recherche (4 d’entre eux sont sur une liste d’attente). Ceci correspond à un financement de plus de 28 millions d’euros (en incluant l’enveloppe de la Commission Européenne).

Les 21 projets sélectionnés ont été évalués comme académiquement excellents, mobilisant des disciplines scientifiques complémentaires, et impliquant efficacement des parties prenantes pertinentes. Ces projets dans leur ensemble abordent une large gamme d’enjeux scientifiques et sociétaux.

La liste définitive des projets financés sera publiée au plus tard en octobre, en fonction des décisions des financeurs nationaux et régionaux (à ce stade, la liste présentée ci-dessous est celle des projets recommandés pour un financement et non une liste des projets certains d’être financés).

Le titre des projets présélectionnés et l’origine des équipes impliquées sont les suivants (le pays de l’équipe coordinatrice est indiqué en gras) :


Liste principale :

ACCES - La fonte des glaces sur les côtes en Arctique : Risque critique ou nouvelles opportunités pour la biodiversité et les services écosystémiques marins? (NO, CA, DK, PL, US).

AlienScenarios – Développement et application de scénarios d’invasions biologiques pour le XXIè siècle (AT, CA, DE, ES, FR).

ARCTIC-BIODIVER – Scénarios de la biodiversité et des services écosystémiques en eaux douces pour une région Arctique en mutation (SE, CA, DK, NO, US).

BIOESSHEALTH – Prise en compte de la santé dans les scénarios de la biodiversité et des services écosystémiques (SE, AT, DE, FI, NO).

BONDS – Concilier conservation de la biodiversité et développement des zones humides de l’Amazonie (FR, BR, DE, NO, UK, US).

ENVISION – Une approche inclusive pour évaluer des scénarios et visions intégratifs pour la gestion des aires protégées (SE, DE, ES, NL, US).

FARMS 4 Biodiversity – Recherche agroécologique au Malawi orientée par des agriculteurs grâce à l’utilisation de scénarios de la biodiversité (US, CA, DE, NO).

FATE – Écosystèmes arctiques futurs : Facteurs de diversité et scénarios d’avenir fondés sur l’ethnoécologie, l’écologie contemporaine et l’étude de l’ADN ancien (DE, CA, FI, FR, NO, SE, US).

FutureWeb – Les menaces climatiques et de changement de l’usage des terres pour la structure des réseaux trophiques des vertébrés européens et leur fonctionnement (FR, CH, DE, FI, IT, NL, US).

InvasiBES – Comprendre et gérer l’impact des espèces exotiques envahissantes sur la biodiversité et les services écosystémiques (ES, CH, DE, FR, US).

Land2Sea – De la terre à la mer : modélisation intégrée des conséquences des activités terrestres et du changement climatique pour la biodiversité et les services écosystémiques côtiers et d’eau douce (IR, CA, DE, SE, US).

LimnoScenES – Développer des scénarios socio-écologiques améliorés pour les modifications de la biodiversité et des services écosystémiques dans les écosystèmes d’eau douce en région septentrionale tempérée au cours des 50 prochaines années (SE, CA, DE).

REEF-FUTURES – Futurs des services écosystémiques issus des récifs coralliens dans l’Anthropocène (FR, AU, CA, CH, DE, NL, NO, SE, UK, US).

SALBES – Scénarios de la biodiversité et des services écosystémiques dans les paysages agricoles (DE, AT, CH, EE).

SECBIVIT – Scénarios pour la fourniture de services écosystémiques multiples et la biodiversité dans les paysages viticoles (AT, DE, ES, FR, NL, RO, US).

SOMBEE - Scénarios de la biodiversité marine et de son évolution face aux activités d’exploitation et au changement climatique (FR, CA, CN, DE, ES, TR).

WILDHEALTH – Comment la biodiversité dans l’environnement impacte la santé de la faune sauvage ? (FI, SE, US).  

 

Projets sur liste d’attente:

BioDiv-support – Aide à la décision basée sur les scénarios pour la planification des politiques et l’adaptation aux changements futurs de la biodiversité et des services écosystémique (SE, DE, ES, FI, FR).

Future BirdScenarios – La politique de conservation dans un monde qui change: intégrer les données des sciences participatives issues des dispositifs de suivi nationaux afin de modéliser l’impact des scénarios de changement climatique (NO, FI, SE, US).

GloBAM – Vers le suivi, la compréhension et la prévision des flux mondiaux de biomasse des migrateurs aériens (CH, BE, FI, NL, US).

OBServ – Bibliothèque ouverte des scénarios de biodiversité et des services écosystémiques rendus par les pollinisateurs (ES, AR, NL, US).

Le "classement de Shanghai 2018 par disciplines" vient d'être publié ; cette année encore, on peut avoir de très réels motifs de satisfaction, et ce, pour la deuxième année consécutive.

Dans l'ensemble Sciences naturelles, il existe un thème Écologie qui regroupe les catégories du "Web of Science" : conservation de la biodiversité et écologie. Et c'est là que toutes celles et ceux qui espèrent que la recherche française, de par ses qualités, pourra aider à préserver et à utiliser plus durablement la biodiversité peuvent se réjouir, car le classement met à l'honneur plusieurs universités françaises :
(http://www.shanghairanking.com/Shanghairanking-Subject-Rankings/ecology.html

  • Au premier rang mondial, l'Université de Montpellier avec un score total de 290,0 (2e en 2017 avec 279,6 ; juste derrière l'Université d'Oxford).
    Montpellier est devant UC Davis (3e avec un score de 278,8), UC Berkeley (4e avec un score de 271,0) et loin devant Cambridge (14e avec un score de 241,3) ou Cornell (21e avec un score de 234,4) !

  • Au 23e et 24e rang, on retrouve les universités Paul-Valery Montpellier 3 et Montpellier SupAgro.

  • Au 31e rang, on trouve l'École Pratique des Hautes Études.

  • Parmi les ex-aequo des 51-75e rangs : l'Université Paul Sabatier (Toulouse 3), l'Université Grenoble Alpes et l'Université de Savoie.

  • Parmi les ex-aequo des 76-100e rangs : AgroParisTech, l'École Nationale Formation Agronomique et l'Université de La Sorbonne

  • Parmi les 101-150e rangs, on trouve l'École des Ponts ParisTech et l'Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines.


Cela fait 10 établissements français parmi les 100 premiers mondiaux du domaine (contre 8 l'an passé).

La FRB tient à féliciter les scientifiques de toutes ces universités (et des UMR qui leur sont associées) qui portent haut les couleurs de la recherche française et bien évidemment ceux de l'Université de Montpellier, qui passe avec brio à la tête des plus grandes universités mondiales pour la recherche en écologie.