Rss facebook-picto @FRBiodiv linkedin instagram-picto

Directeur de publication : Pierre-Edouard Guillain - Rédaction : Agnès Hallosserie n°4 - déc 2015

LES ENJEUX DE LA 4e SÉANCE PLÉNIÈRE DE L'IPBES (suite)

ipbes pleniereLa plénière « accepte », dans leur globalité, les rapports scientifiques complets  qui ont préalablement été examinés par les gouvernements et les experts. Elle « approuve » ensuite, en les examinant ligne à ligne, les résumés à l’intention des décideurs (‘Summary for policymakers’ SPM en anglais), qui récapitulent les messages clés des rapports associés en une trentaine de pages. Les SPM ont pour vocation de traduire les informations scientifiques des rapports principaux en langage compréhensible pour des non-spécialistes, afin d’orienter l’action des pouvoirs publics. Les SPM sont aussi destinés aux chercheurs, car ils présentent les lacunes sur le sujet qui peuvent faire l’objet de projets de recherche. Les SPM s’adressent également aux parties prenantes qui ont la capacité d’agir pour la conservation de la biodiversité dans le cadre de leurs activités. Enfin, sur le même modèle que les SPM produits par le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC), les SPM de l’IPBES serviront à communiquer les conclusions des évaluations au grand public dans les médias. Il est donc crucial que les négociations en plénière permettent d’aboutir à un texte clair, lisible et sans ambiguïté sur le contenu scientifique des évaluations. La stratégie de communication de l’IPBES et la valorisation des évaluations au niveau national seront essentielles pour assurer le succès des premiers livrables de l’IPBES, et affirmer la position de la plateforme à l’interface science-politique sur la biodiversité et les services écosystémiques.