Rss facebook-picto @FRBiodiv linkedin instagram-picto

Séquence « suivi des modifications » à l’IPBES 4

Mercredi 24 février 2016

Les discussions se sont poursuivies aujourd’hui au Centre de convention de Kuala Lumpur. Les délégations participent de manière constructive à l’élaboration des documents qui sont attendus en sortie de cette plénière dimanche. Les modifications des documents sont affichées en mode « suivi des modifications » sur l’écran et discutées par l’ensemble des participants.

On assiste là à un réel dialogue, non seulement entre les pays, mais également entre les experts et les pays. Les délégations demandent des clarifications sur les concepts et termes employés dans les documents produits par les experts ; les experts fournissent leurs explications. Les délégations proposent l’emploi d’un autre terme, plus proche du vocabulaire des politiques ; les experts considèrent que cela ne reflète pas l’intégralité du concept initial. Après un jeu de maïeutique mené par les facilitateurs, le consensus est atteint : ça, c’est une interface Science – Politique !

Un groupe s’est penché sur le catalogue d’outils et méthodes d’appui aux politiques, qui sera accessible en ligne sur BES-net. Il devrait être alimenté prochainement avec les outils d’aide à la décision identifiés dans les évaluations IPBES. Ce catalogue servira notamment à aider les décideurs à utiliser les outils produits par l’IPBES, et contribuera donc à son objectif général de renforcement des capacités.

Le renforcement des capacités était d’ailleurs un point à part entière à l’ordre du jour, et plus spécifiquement le programme d’échange, de formation et de bourses lancé par l’IPBES en 2015, le forum sur le renforcement des capacités et le modèle expérimental de dispositif de liaison entre les financements et les besoins. Ce dispositif innovant devrait permettre à l’offre (des Etats ou autres parties prenantes disposant de fonds) de rencontrer la demande en matière de renforcement des capacités. Le groupe s’est mis d’accord sur une proposition de décisions à soumettre à la Plénière. 

Le groupe travaillant sur le rapport de cadrage de l’évaluation mondiale de la biodiversité et des services écosystémiques
Le groupe travaillant sur le rapport de cadrage de l’évaluation mondiale de la biodiversité et des services écosystémiques (Photo ©IISD/ENB)

Des membres du Groupe d’experts multidisciplinaire (GEM) ont préparé des propositions de reformulation du rapport de cadrage pour l’évaluation mondiale suite aux premières réactions des Etats. Ces derniers étaient particulièrement soucieux de permettre les meilleures synergies possibles avec d’autres processus internationaux, tels le Global Biodiversity Outlook produit par la Convention sur la diversité biologique (CDB) ou l’Evaluation mondiale des océans par les Nations Unies (WOA). Les négociations sur les propositions ont commencé mais avancent lentement.

Le groupe qui a examiné le rapport de cadrage de l’évaluation sur l’utilisation durable de la biodiversité a suivi le même processus mais le GEM n’est pas encore revenu auprès du groupe avec ses suggestions.

Le travail sur le résumé pour décideurs sur les pollinisateurs et la pollinisation a progressé de façon significative et une version devrait pouvoir être soumise à la Plénière pour adoption comme prévu vendredi matin.