Rss facebook-picto @FRBiodiv linkedin instagram-picto

Les groupes de travail à l’IPBES 4 s’activent pour finaliser leurs travaux

Samedi 27 février 2016

En cet avant-dernier jour de réunion, les groupes ont finalisé tous les chantiers en cours, en vue de la session plénière qui clora cette quatrième réunion de la Plateforme.

La Plénière avait prévu de se réunir en début d’après midi pour adopter le résumé pour décideurs sur les scénarios et modèles de biodiversité et services écosystémiques, mais les groupes avaient encore trop à faire et la séance a donc été levée. De plus, la délégation française a précisé qu’elle ne pouvait adopter le résumé qu’une fois en possession de la traduction du document ; le Secrétariat l’a assurée que le texte sera disponible en français pour la session de demain.

Le rapport de cadrage de l’évaluation méthodologique sur les différentes conceptualisations des valeurs multiples de la nature et de ses bénéfices, y compris la biodiversité et les services écosystémiques a été examiné par un groupe qui a souligné à plusieurs reprise l’extrême importance de ce sujet pour les travaux de l’IPBES. Des vues divergeaient surtout sur le calendrier pour entreprendre cette évaluation, certains Etats la percevant comme essentielle aux évaluations en cours, d’autres considérant qu’elle devrait avoir lieu à la fin du programme actuel. Les échanges entre les gouvernements et les membres du Groupe d’experts multidisciplinaire en charge, Unai Pascual, Marie Stenseke et Brigitte Baptiste, furent très intéressants et ont permis quelques améliorations du document, notamment l’éclaircissement de plusieurs points.

Le rapport de cadrage de l’évaluation thématique sur les espèces exotiques envahissantes a été entièrement traité ce jour. La définition de l’expression « espèces exotiques envahissantes » a soulevé beaucoup de commentaires, le document original proposant une définition tronquée tirée de la Convention sur la diversité biologique. D’autres définitions ont été mises en avant, notamment celle développée par l’UICN.

Réunion surprise pour le groupe discutant du budget à 13h ! Il est temps maintenant de faire les choix que personne ne veut faire : couper sur certaines activités prévues, faute de fonds. Malgré les promesses de dons de l’ordre de 2 millions de dollars formulées au cours de la semaine, l’IPBES aurait toujours besoin d’environ 16 millions de dollars pour mettre en œuvre l’ensemble du programme de travail adopté en 2013, selon le calendrier original. Une position claire sur le budget s’est donc dégagée en début d’après-midi, avant de s’affirmer lors d’une session nocturne. 

ipbes-budget
Le groupe sur le budget en réunion tardive, preuve à l’appui ! (crédits : Agnès Hallosserie)

Un accord a également été trouvé pour la suite des travaux sur les scénarios et modèles, la procédure d’examen de la Plateforme, le catalogue des outils et méthodes d’appui aux politiques et le rapport de cadrage de l’évaluation sur l’utilisation durable de la biodiversité.